Tous les articles taggés "féminisme"

Pourquoi les féministes sont-elles (presque toutes) laides ?

we can do it

Mais tiens, c’est vrai cela après tout….Les féministes sont moches et mal attifées…Mais pourquoi donc?

Le féminisme en image…

Lorsque ma rédac’ chef m’a envoyé ce titre mon premier réflexe fut forcément de me faire un petit tour sur Google images histoire de me remémorer l’étendue des dégâts.

 

Lire la suite →

Peut-on être une femme et aimer le sexisme ?

pinup_no_3_by_narodii-d4sgx5f

 

Les débats qui font saigner les yeux reviennent sur Belle-et-rebelle ! Préparez vos mouchoirs !

 
Lorsqu’ on ouvre le dictionnaire, on trouve cette définition: « sexisme, nom masculin, action de discriminer une personne en raison de son sexe »
 
Deux choses sautent aux yeux, la première, c’est un nom masculin ! Donc ce n’est pas un nom féminin, vous suivez ? Le langage est discriminant. Ah bon ! Et c’est mal ça, la discrimination ? En soit non, si l’on est quelque chose, c’est que l’on n’est pas autre chose… Si l’on choisit quelque chose, c’est que l’on ne choisit pas autre chose… Jusque là tout va bien.
Puis suit « l’action de discriminer une personne en raison de son sexe ». Une personne, homme ou femme, on est d’accord. On peut être sexiste en choisissant d’embaucher une femme dans un poste qui correspond à une femme : sage-femme, institutrice, diététicienne, hôtesse de l’air, etc… Ou être sexiste en préférant un homme pour une embauche dans la maçonnerie, la manutention, l’armée.

Emma Watson, belle et rebelle ?

Emma Watson

Célèbre pour son rôle d’Hermione Granger dans Harry Potter, Emma Watson a grandi avec ma génération. Nous l’avions connue actrice, mannequin, mais depuis Juillet 2014, elle est devenue ambassadrice de bonne volonté pour l’ONU Femmes. Revenons sur un discours qui éclaire bien l’idéologie de notre siècle…

Lire la suite →

Rebello-Rebelle…

Rebello-rebelle

Je n’en peux plus ! Aujourd’hui, être rebelle est une mode, rebelle à la police, à l’armée, aux religions, aux pouvoirs, à la société, on râle, on fait grève, et l’on se vautre devant « l’amour est dans le pré », pour rechercher de l’authenticité…

Lire la suite →

Complexité de la femme dite « moderne »

Femme Moderne

Elles se disent égales aux hommes.

Mais elles veulent être mises sur un piédestal comme des princesses.

Elles se disent libérées.

Mais leur seule liberté est celle de subir le dictat du patronat actuel comme les autres.

Elles se disent épanouies.

Mais sont obnubilées par leur apparence.

Elles se disent modernes.

Mais la modernité a fait d’elles des femmes-objets.

Elles ne veulent subir aucun écart dû à leur sexe.

Mais ne cessent de le revendiquer.

Elles se disent rebelles.

Mais n’ont jamais connu l’odeur de la poudre.

Elles se disent dénigrées par l’histoire.

Mais ne connaissent rien de Jeanne d’Arc, Catherine Ségurane, Isabelle la Catholique, ou encore Sainte Geneviève.

Elles proclament reprendre leurs droits.

Mais n’ont jamais autant perdu qu’aujourd’hui.

Elles voudraient des princes charmants.

Mais les princes charmants ne sont pas dans  People,  Gala ou Voici.

Elles voudraient que l’on cesse de les juger sur leur physique.

Mais leurs critères de « sélection » ne se font pas autrement.

Elles voudraient plus de pouvoir dans la société.

Mais c’est déjà elles qui l’ont, ce pouvoir de donner la vie ou non.

Elles souhaitent des hommes encore et encore plus sensibles, plus attentionnés.

Mais ce ne seront plus des hommes.

Elle ne fait plus de distinction entre « féminine » et « féministe ».

Mais l’homme la fera toujours, lui!

Elle est devenue « moderne ».

Elles est devenue malheureuse, dépressive, anorexique, angoissée, surfaite/ refaite, et le pouvoir de la femme s’est réveillé chez l’homme : il a suivit le même chemin.

G de L