Complexité de la femme dite « moderne »

Femme Moderne

Elles se disent égales aux hommes.

Mais elles veulent être mises sur un piédestal comme des princesses.

Elles se disent libérées.

Mais leur seule liberté est celle de subir le dictat du patronat actuel comme les autres.

Elles se disent épanouies.

Mais sont obnubilées par leur apparence.

Elles se disent modernes.

Mais la modernité a fait d’elles des femmes-objets.

Elles ne veulent subir aucun écart dû à leur sexe.

Mais ne cessent de le revendiquer.

Elles se disent rebelles.

Mais n’ont jamais connu l’odeur de la poudre.

Elles se disent dénigrées par l’histoire.

Mais ne connaissent rien de Jeanne d’Arc, Catherine Ségurane, Isabelle la Catholique, ou encore Sainte Geneviève.

Elles proclament reprendre leurs droits.

Mais n’ont jamais autant perdu qu’aujourd’hui.

Elles voudraient des princes charmants.

Mais les princes charmants ne sont pas dans  People,  Gala ou Voici.

Elles voudraient que l’on cesse de les juger sur leur physique.

Mais leurs critères de « sélection » ne se font pas autrement.

Elles voudraient plus de pouvoir dans la société.

Mais c’est déjà elles qui l’ont, ce pouvoir de donner la vie ou non.

Elles souhaitent des hommes encore et encore plus sensibles, plus attentionnés.

Mais ce ne seront plus des hommes.

Elle ne fait plus de distinction entre « féminine » et « féministe ».

Mais l’homme la fera toujours, lui!

Elle est devenue « moderne ».

Elles est devenue malheureuse, dépressive, anorexique, angoissée, surfaite/ refaite, et le pouvoir de la femme s’est réveillé chez l’homme : il a suivit le même chemin.

G de L

Photo du jour :: vacances!

Musique du jour :: Retour de Bâton

Critique de film :: Nés en 68

Voici un film peu connu du grand public. Si les idéaux qu’il véhicule sont controversés et contestables, il tente cependant d’être le témoin d’une époque et c’est pourquoi on peut en retenir certains éléments qui le rendent intéressant.

« 1968. Catherine, Yves et Hervé ont vingt ans, sont étudiants à Paris et s’aiment. La révolte du mois de mai bouleverse leur existence. Gagnés par l’utopie communautaire, ils partent avec quelques amis s’installer dans une ferme abandonnée du Lot. L’exigence de liberté et la recherche de l’accomplissement individuel les conduisent à faire des choix qui finissent par les séparer. 


1989. Les enfants de Catherine et Yves entrent dans l’âge adulte et affrontent un monde qui a profondément changé: Entre la fin du Communisme et l’explosion de l’épidémie de sida, l’héritage militant de la génération précédente doit être revisité. »

Lire la suite →

Image du jour :: Sortie en couple