Prenez soin de votre périnée :: musclez le!

Périnée en avant!

Le périnée ? A moins d’être passée par la case « grossesse » ou par la case « études médicales », avouons-le on ne sait pas très bien ce que c’est…

Pourtant c’est une zone fondamentale de notre anatomie et même les hommes en ont un! Cette zone interne, cachée dans le bas ventre forme une sorte de hamac d’avant en arrière.

Constitué de muscles et de tissus de soutien, le périnée maintient en place les organes internes du petit bassin (vessie, utérus, rectum) et amortit les pressions dans tous nos mouvements et gestes du quotidien. Le périnée est l’un des rares organes à être à la fois une zone de sensualité, de sexualité et d’élimination. Seulement voilà, au cours de notre vie, plusieurs facteurs peuvent l’endommager, le distendre et l’empêcher d’assurer correctement ses différentes fonctions.

Comme tout muscle du corps humain, il est donc possible d’apprendre à le tonifier, le détendre, voire le rééduquer (après les accouchements notamment). Cela permet d’éviter des soucis peu glamour de types descentes d’organes et autres fuites urinaires ! Déjà dans l’Antiquité, le grec Soranos d’Éphèse, considéré comme le père de la gynécologie, avait pris conscience de l’importance de protéger le périnée chez la femme.

Pour éviter les couches prématurée…

Tonifier son périnée n’est pas réservé aux femmes ayant accouchées, à tout moment de la vie on peut le faire, si cela semble nécessaire. Sur internet on trouve de nombreux exercices et méthodes pour faire travailler son périnée. La difficulté c’est que c’est que ce sont des muscles extrêmement fins, dont il est quasi impossible de prendre conscience. En général lorsqu’on contracte la zone du bas-ventre, c’est davantage les abdominaux et les fesses qui travaillent, plutôt que le périnée !

Pour se faire aider on peut faire appel à deux types de praticiens, soit les kinésithérapeutes, soit les sages-femmes. N’importe quel médecin peut prescrire des séances de rééducation, remboursées par la sécurité sociale.

Electrique ou plutôt manuelle?

Dans le premier cas, avec les kinés, la méthode est le plus souvent « électrique ». En gros on se retrouve allongée sur une table d’examen, avec une sonde dans le vagin, reliée à l’écran l’ordinateur.  La sensation de recevoir des petites décharges électriques est un peu bizarre, mais au moins on comprend où est censé se situer notre périnée. Après avoir vérifié manuellement l’état de tonus du périnée, le kiné laisse travailler la patiente avec la sonde et une série d’exercices sur l’écran. Chaque séance dure une vingtaine de minutes. Cela conviendra aux femmes un peu pressées, et qui n’ont pas envie qu’on leur prenne la tête avec des histoires d’anatomie !

Dans le deuxième cas, avec les sages-femmes,  la méthode est « manuelle » (donc la thérapeute  aura ses doigts dans votre vagin) et fonctionne en « visualisation ». L’approche est totalement différente et plus complète, et demande plus d’engagement : il faut travailler les exercices tous les jours chez soi. L’objectif est d’automatiser les bonnes pratiques dans sa vie de tous les jours. Au début les séances peuvent paraître vraiment très farfelues ! Attendez-vous à ce que l’on vous parle de pont-levis, de herses, de vagues au fond de la grotte, de bilboquets, de vases, de coupes de champagne… Mais bon il faut jouer le jeu ! Si cela peut éviter de vilains désagréments futurs, alors allons-y ! Quoi qu’il en soit, la sage-femme c’est le cœur de son métier, elle sait ce qu’elle fait, et c’est plutôt très satisfaisant de se sentir écoutée et respectée dans ce domaine très intime.

Cela pour vous dire, Pour la liberté du périnée: prenez-en soin et soyez-en fières !

(Vous l’aurez compris, j’ai testé les deux méthodes, avec une petite préférence quand même pour l’approche des sages-femmes qui font, je trouve, un travail admirable !)

Pour aller plus loin :

- La méthode CMP (Connaissance et Maîtrise du Périnée) par l’Institut Naissance et Formations 

- le livre « Périnée, arrêtons le massacre !  » par Bernadette de Gasquet. 

Camille

2 commentaires pour "Prenez soin de votre périnée :: musclez le!"

  1. Marie D. dit :

    Hello et merci pour cet article très intéressant. C’est certain que l’on se rend compte du périnée quand ce dernier montre des signes de faiblesse. Cependant, avant de recourir à l’électrostimulation périnéale (qui est loin d’être douloureuse) on peut faire de l’entretien des muscles du périnée avec des boules de geisha : simple et efficaces.
    Bref, on se doit de prendre soin de ce muscle, et un billet de blog est l’occasion de le rappeler.
    Merci

  2. lili dit :

    Bonjour,

    Vous avez oublié une méthode qui est pourtant de loin la plus agréable et tout aussi efficace! après quelques séances on peut même faire les exercices seule à la maison : c’est la gymnastique hypopressive! ça se passe chez un(e) ostéopathe et ça ressemble à un mélange de gym et de respiration mais qui cible le muscle du périnée! j’ai fait ma rééducation du périnée après mon accouchement par ce moyen!
    les plus :
    – rien dans le vagin (ni doigt ni sonde) c’est quand même +++

    les moins :
    – coût ( mais quand on a accouché on a le droit à 10 séances gratuites! dans les autres cas on y met de sa poche)

    en plus de muscler son périnée les séances nous vide de notre stress, un véritable moment de détente! on fait donc une pierre deux coup : on muscle notre périnée tout en s’offrant une séance de détente :)

Un truc à dire ?