Pourquoi faut-il courir voir l’exposition Cartier au Grand Palais à Paris ?

Exposition cartier

Certains répondront « pour admirer une rétrospective rare sur l’histoire d’une grande maison française », d’autres diront « pour les diamants » (vous savez, ceux qui sont éternels…) Les deux ont raison.

Quand on veut être belle et rebelle, je ne vous apprends rien, on visite, on s’interroge, on est curieuse… bref, on s’intéresse à tout ! Parce qu’on veut avoir l’esprit ouvert sur le monde qui nous entoure, et que l’on ne veut pas (non non non, on ne veut vraiment pas) tomber dans le métro-boulot-dodo des parisiens qui ne sont même plus capables d’apprécier (et donc encore moins de défendre..) le patrimoine époustouflant que le monde entier vient découvrir chez nous.

Cette exposition présente dans une ambiance tamisée, les pièces les plus prestigieuses et les plus emblématiques de la Maison de joaillerie française. Fondée en 1847, la maison Cartier prend son envol fin XIXème, en s’installant en 1899, Rue de la Paix. Les joailliers s’installent à Londres en 1902 et à New-York en 1909.

Par un savoir faire hors du commun, ce nom devient très vite synonyme d’excellence. Les frères Cartier s’inspirent de leurs relations et de leurs voyages en Egypte, en Chine et en Inde pour créer des parures tout bonnement incroyables. Certains Maharajah font même appel aux français pour leurs parures de cérémonies. Les pierres sont d’une pureté rare et le nombre de carats dépassent parfois l’entendement.

L’aristocratie européenne s’en remet à cette maison pour porter des joyaux symbolisant l’élégance et le raffinement. Edouard VII disait de Cartier « il est le joaillier des rois et le roi des joailliers »

Les temps évoluent, et le style également, l’aristocratie n’est plus la seule cliente de cette maison. Les grandes fortunes américaines se prennent de passion pour ce style français, tant pour les bijoux et les joyaux que pour les objets d’art ou l’horlogerie (la maison proposera la première montre-bracelet en 1904).

Ainsi l’on passe lors de l’exposition des collections royales, diadèmes et tiares impériales aux bijoux indiens, du style art déco au fameux léopard.
De nombreuses femmes d’influence ont été ambassadrices de cette maison de joaillerie. L’impératrice Eugénie, Wallis Simpson, Maria Félix ou encore Grace de Monaco, toutes mécènes de leurs temps, et dans des styles bien différents, ont fait évoluer l’idée de l’esthétique, du style et de la beauté.

Pourquoi les diamants sont-ils éternels ?

Peut être parce qu’à travers eux, c’est tout un savoir faire qui se transmet aux générations suivantes, un mode de vie parfois oublié, les vestiges d’un ancien monde.

Alors oui, bien sur, de nos jours, il y a la mondialisation, le commerce international, le buisness… mais cette exposition permet de voir comment un artisanat est devenu un art, que défend cette maison.

Ce ne sont pas seulement des pierres ou des joyaux qui sont exposés là. C’est un art de vivre, une idée de l’excellence, un raffinement à la française, recherché par tous, et envié par le monde entier. Des impératrices russes aux Rockfeller, des Maharajah à l’aristocratie anglaise, tous recherchaient cette idée du beau typiquement français.

Ne dit-on pas que les modes passent, mais que style, lui, reste ?

Faustine

Pour y aller ::
Exposition Cartier, le style et l’histoire au Salon d’Honneur du Grand Palais
Jusqu’au 16 février 2014
Tous les jours de 10h à 20h
Nocturnes jusqu’à 22h le mercredi
Tarif : 12€
Tarif réduit : 9€
Modalités de gratuité et d’accès sur le site

Un truc à dire ?