Rebello-Rebelle…

Rebello-rebelle

Je n’en peux plus ! Aujourd’hui, être rebelle est une mode, rebelle à la police, à l’armée, aux religions, aux pouvoirs, à la société, on râle, on fait grève, et l’on se vautre devant « l’amour est dans le pré », pour rechercher de l’authenticité…

Comment en sommes-nous arrivés là ? Trop de lois, trop de sécurité, tout est ordonné depuis notre naissance  pour nous éviter de réfléchir et de prendre des décisions. Le simple fait de marcher est géré par de petits bonhommes verts ou rouges, notre banque nous dit si l’on peut payer, le moindre petit boulot demande sécurité, assurance ou diplôme, déclarations, vaccins. Depuis que nous avons mis les pieds sur cette terre, notre vie est totalement planifiée… Une société d’assistés faciles à manipuler.

Alors forcément, quelque chose d’inconscient mais sortant du fond de nos entrailles cherche à se réveiller et un malaise circule petit à petit. Puis comme toute grande puissance à son apogée, commence la grande décadence. On danse, on chante, on rie, on boit, on se perce, on se tatoue, les mœurs dégénèrent, la drogue circule, tout est permis pour se sentir libre et exister, comme de jeunes enfants fougueux cherchant l’amour de nos parents en repoussant sans cesse les limites de l’insupportable.

J’ai retrouvé dans un carnet un extrait de Jean Cau du livre « La grande prostituée ». En voici une petite citation, écrite rapidement, et qui peut vous parler : « Ce cri encore et qui dit tout : « Nous voulons qu’on nous donne des raisons de vivre ! » Pourtant je vous corne qu’il n’y en a pas et que tout l’égarement du troupeau est là, dans cet appel creux que le démagogue et le philosophe invitent à pousser. Il y a des passions de vivre. Il y a des poussées énormes et des volontés de vivre. Il y a un honneur à vivre. Il n’y a pas de raisons. » »

C’est à nous qu’il incombe d’être des moteurs!

Non, il n’y en a pas. C’est à vous de vous créer, de devenir navigatrice, mère au foyer, paysanne, politicienne, tout et n’importe quoi, tant que l’on est passionnée, droite et solide. Nous devons être des îlots face à ce flot dévalant, des îlots bien ancrés et bien stables, des femmes droites et passionnées par la vie. Mères ou pas, mais fortes et se riant de la vie !

Nous avons la chance, nous les femmes, de pouvoir transmettre à nos enfants des bases solides et variées, de leur faire découvrir le monde pour qu’ils puissent se l’approprier. C’est un devoir d’apporter à nos enfants – beaucoup plus que ce que l’État ou la télévision peuvent leur transmettre – la culture générale, pour des racines solides et lointaines ; l’effort physique, l’entraide, la communauté. Il nous faut éveiller cette petite flamme qui n’attend que ça et qui fera les grands « hommes et femmes» de demain, lesquels tiendront ce pays à leur tour.

Stop aux rebelles ados insolentes et capricieuses, soyons des femmes engagées, passionnées, montrons qui nous sommes, d’où nous venons, des femmes pures et dures et qui vivent leur vie haut et fort. C’est tout, j’ai fini…

Ada longues Cuisses

4 commentaires pour "Rebello-Rebelle…"

  1. nanou dit :

    Très bel article rempli de vérités, par contre chercher de l’authenticité dans une télé réalité comme “l’amour est dans le pré”, je pense que vous pouvez trouver mieux !!!

  2. Aurore dit :

    Merci pour cet article très vrai et inspirant !

Trackbacks pour cet article

  1. Rebello-Rebelle… | :: Novopress.info - arme de réinformation massive:: Novopress.info – arme de réinformation massive

Un truc à dire ?