Nos plus beaux souvenirs de Noël!

Anecdotes de Noël

Noël approche, on vous parle de « rush », de cadeaux, de « plusieurs fois sans frais » mais est-ce que ce qu’il reste, à la fin, ce ne sont pas des souvenirs? Les copines de Belle et Rebelle posent ici leurs plus beaux souvenirs. Vous aussi, vous êtes invitées à en faire de même. Les plus beaux souvenirs seront compilés ici pendant tout l’Avent.

Oui, je sais on dit toujours « pas trop de cadeaux, rien de trop cher, ni de trop précieux »; mais mon plus beau Noël fut le premier de mon premier fils (le premier où il comprend quelque chose), émerveillé devant la crèche illuminée en bas du sapin majestueux et face à une montagne de cadeaux que le Père Noël lui avait déposés. Il distribuait les cadeaux aux Mamies, aux Papis, à ses cousines et à ses parents. Fou de bonheur. « Oh, comme c’est beau; fais voir Maman; oh un sent-bon.

Louise, Paris, 29 ans.

 Ada 8 ans, moins rapide que le père Noël!

” Je devais avoir environ huit ans. C’était le soir du réveillon dans la maison de mes grands-parents. Les adultes avaient fini leur repas depuis longtemps. Les discussions et les rires avaient laissé la place au seul bruit du vent. Quand soudain je les ai entendues…  Sourdes d’abord, puis de plus en plus fortes : les clochettes du traineau du Père-Noël ! Puis un grand bruit sourd,  des pas…  D’un bond, je sautais au bas de mon lit, longeais le couloir… Mon cœur allait exploser… je regardais dans le salon, il n’y avait personne. Avais-je rêvé ? J’ai allumé une lumière. Les cadeaux étaient là, sous le sapin. Et puis quelque chose de brillant attira mon regard sur le sol : de la neige, de la neige fraîche ! Ainsi qu’une trace de pas, énorme et noire de suie sur la margelle de la cheminée…”

« Nous sommes 10 frères et sœurs. Mes parents n’ont évidemment pas beaucoup de sous mais ma mère a toujours eu mille petites attentions pour chacun d’entre nous. Une attention très spécifique. Une paire de chaussettes toutes douces et toute chaudes pour ma sœur frileuse, une brique de soupe aux écrevisses pour ma sœur gourmande des potages, un agenda pour l’année à venir pour mon frère…. Noël, c’est quand nous sommes tous réunis et que nous profitons tous ensemble de la chaleur du foyer. »

Clothilde, Versailles, 26 ans.

« Mon meilleur Noël? L’année où j’ai offert une petite fille à mes parents »

Marie, Avignon, 25 ans.

Pour Flore rien de mieux que chez papa et maman

” Noël chez mes parents,  c’est ce qui est le plus fort. Une maison à la campagne, loin de tout, entre bois et champs, les poêles à bois ronronnent. Les femmes en cuisine, les hommes vont couper le sapin et le gui, avec la ribambelle d’enfants. En ces jours de froid ou toute la nature hiberne, on ne voudrait être nul part ailleurs… On profite des nuits les plus longues de l’année pour se retrouver autour d’une table bien garnie. Le Noël parfait, coupé du monde et de la vie à cent à l’heure.

Et le premier de l’An c’est au même endroit mais avec une trentaine de copains en plus ! “

« L’année de mes 20 ans, mes parents nous ont offert un Noël à la montagne, dans un chalet entouré de neige, au coin d’un feu de cheminée qui crépite. C’était tout simple mais magique. »

Rose, Lille, 28 ans.

 Un vent de reconnaissance de Lore,

Jeudi 31 décembre 2009, Portes de feu, Grèce

Aujourd’hui la mer s’est retirée de l’anse, il faut donc un peu d’imagination pour se figurer le lieu d’une des plus mythiques batailles de l’Europe : un défilé depuis lequel 300 spartiates ont repoussé des milliers d’envahisseurs Perses. Nous sommes quelques amis à avoir choisi les Thermopyles pour passer le nouvel an. Outre la température plutôt agréable en Grèce pour cette saison, nous voulions que ce passage vers l’année 2010 reste dans nos mémoires. Je me souviens de cet après-midi passé à préparer le repas de fête avec les moyens du bord (ce que nous avions emporté dans nos sacs de raid), des couronnes de branchages tressées, des desserts aussi simples que bons … tout était prêt pour la soirée. Soirée où chants, rires et discussions passionnées se mêlèrent. Soudain, au beau milieu de la nuit, alors que Thibaud finissait de nous lire un conte écrit tout exprès pour l’occasion, le vent se leva. Ce n’était pas un vent comme les autres : il emportait avec lui comme une rumeur. Pendant quelques minutes il fut si violent qu’il fallait se protéger de la braise du feu qui volait et tenir les tentes plaquées au sol. Nous étions étrangement calmes, et nous avions tous la même impression : celle de réveiller l’Histoire, un signe des 300, tombés là même où nous faisions ripaille honorant ainsi leur bravoure.  Nos regards restèrent longtemps plantés dans les étoiles, même lorsque le vent, après quelques minutes, se calma brusquement.

Pour Tiphaine, un Noël rare!

En y repensant, Noël 2009 fut pour moi un de mes meilleurs souvenirs. Comme chaque année la famille au complet était réunie chez mes Grands-Parents. Ce fut le dernier Noël avec ma Grand-mère qui décéda l’année d’après. C’est seulement avec du recul que j’ai réalisé la perfection des Noëls précédents. Les plats traditionnels régionaux qui se succédaient, les décorations préparées depuis des mois qui ornaient la pièce, des enfants chantant et riant, une famille unie, un manteau de neige fine tout autour de la maison : ingrédients plus qu’utiles à la réussite d’une fête de Noel étaient tous réunis. Depuis ce Noël je m’efforce d’essayer de réunir à nouveau ces éléments sans jamais égaler cette année. Avec un peu d’espoir, Noel 2013  se rapprochera de cette perfection passée ! 

A VOUS!

1 commentaire pour "Nos plus beaux souvenirs de Noël!"

  1. Arwen dit :

    Je trouve tous ces souvenirs beaux et touchants, simples et chauds comme un bon feu de bois.
    Merci d’avoir pris le temps de nous les faire partager.
    Et bravo à Lore et ses amis pour cette idée originale et à des années-lumière de la mode actuelle.
    J’aurais aimé être des vôtres!

Un truc à dire ?