Et les gars, soyez des Hommes !

Soyez des hommes!

Comme vous pouvez vous en doutez de la part d’une Belle& Rebelle, je n’étais pas du genre à attendre le prince charmant en apprenant à déclamer de la poésie ou en jouant de la cithare. Je ne suis toujours pas du genre à rester toute la journée au domicile familiale, cantonnée entre la cuisine et la buanderie.

Je ne suis pas non plus de la mouvance féministe (loin de là). Pour moi l’homme et la femme tirent chacun leur force de leur différence et de leur complémentarité. Tout repose sur un équilibre certes fragile mais salutaire.

Je suis de ce genre de femme qui aime l’action, qui aime se sentir vivante, insoumise quand il faut mais également docile quand il le faut. Je ne pense pas que la Femme peut (et doit !) diriger le monde seule et pour cela écraser (cf émasculer) le « Mâle dominant ».

J’ai toujours aimé m’engager dans des associations, collectifs…etc j’aime y prendre des responsabilités. Mais je déplore devoir le faire par « obligation », par devoir avec le sentiment que si je ne le fais pas, personne ne le fera. Devant l’absence d’hommes qui prennent les choses en main il faut bien que quelqu’un le fasse.

Bien sûr il y a une multitude de jeunes-gens (et moins jeunes) prêts à mener des actions. Mais quand il s’agit de s’engager, d’endosser  des responsabilités qui peuvent avoir des conséquences, il y a beaucoup moins de volontaires. Je ne veux surtout pas faire de généralité et j’admire les hommes qui s’engagent réellement car heureusement il y en a encore (merci à eux !).

Mais au risque de lancer une polémique auprès de personnes éprises de relents de féminisme :

Messieurs, les femmes veulent des hommes, des vrais !

Bon ok, là attention mesdames et mesdemoiselles, sachons également nous effacer lorsqu’il le faut. L’homme aime faire le coq, laissons le faire il n’en sortira que plus épanoui et viril. Nous avons tellement été habituées ces derniers temps à devoir prendre les choses en mains que nous devons être très vigilantes pour ne pas écraser dans l’œuf les tentatives de réveil des gars plein de bonne volonté et de motivation.

Mon homme n’aime pas faire le ménage, tant mieux ! Mon homme n’aime pas faire du shopping tant mieux ! Je lui suis très reconnaissante de m’aider dans les tâches quotidiennes du foyer mais je préfère mille fois qu’il s’occupe de des tâches plus « masculines », lui est bien content (car il en a moins à faire) et à vrai dire un homme avec des gants en caoutchouc rose ne m’a jamais fait fantasmer…

Messieurs vous râlez souvent que beaucoup d’européennes ne trouvent pas chaussure à leur pied dans notre communauté. Mais pourquoi font-elles ça à votre avis (à part l’amour fou et éternel qui les a envahies sans qu’elle le cherche, bien sûr) ? Je pense qu’une des raisons est qu’eux sont des machos.

Et oui la femme est attirée par le sentiment de force, de protection.

Encore au risque de choquer, (ce n’est pas la première, ce ne sera pas la dernière), je préfère un mec en survêt qui marche comme un cow-boy (même si c’est loin d’être élégant), à une espèce de dandy « métrosexuel », avec son slim moulant, descendant jusqu’au milieu des fesses, un décolleté plongeant sur son torse imberbe, orné d’un faux chapelet en guise de collier, sans parler de la crête qui orne sa chevelure soyeuse maculé de gel effet coiffé/décoiffé…Tout un programme.

On m’a souvent rétorqué qu’on laissait plus facilement les femmes prendre la tête de mouvement, car « elles passaient mieux », qu’elles étaient moins attaquées et traitées des termes les plus extrémistes. Qu’elles avaient un discours plus doux, moins radical. Certes peut-être que les femmes essayent de mettre un peu plus les formes, mais le fond est le même et personne n’est dupe (un exemple qui me vient en tête : allez demander à Marion Maréchal si on ne la traite pas de facho ?). Vous avez peur qu’on vous traite d’extrémistes, d’intégristes, d’homophobes ? Et alors vous savez, vous ce que vous êtes, ce que vous pensez, alors arrêtez de subir l’intolérance des autres.

Si en plus du boulot, des enfants, de la maison…les femmes doivent se mettre à prendre en main les mouvements de contestation, non seulement elles ne pourront pas tenir le rythme mais vous les rendrez malgré elle de plus en plus féministes ? Vous leur donnerez vous-même l’illusion qu’elles peuvent se passer de vous.

Alors s’il vous plait, reprenez les choses en main.

Il ne s’agit peut-être que de mon avis personnel mais je n’estimerai que davantage un homme, certes parfois absent, mais qui s’engage et se bat pour défendre ses valeurs et ainsi les transmettre.

Ne dites pas à mon mari que j’écris ça, mais soyez macho ! Soyez des hommes, des vrais la France en a besoin.

 Aliéna

8 commentaires pour "Et les gars, soyez des Hommes !"

  1. segobrige dit :

    Bravo! Super article!

  2. Seba dit :

    Article intéressant les européens et européennes doivent redevenir unis et solidaires parce que je pense que l’individualisme est un gros problème de nos sociétés modernes aussi et bravo pour ce que vous faites au passage les filles !

  3. LE SEIGLE dit :

    Bravo, rien à (re)dire.

    Si j’aime les hommes, c’est parce qu’ils sont hommes et non femmes. Avec leur comportement, leurs qualités et leurs défauts d’hommes. Sinon, je serai avec une femme. Or je ne lui suis pas et ne le serai jamais. La Nature en a décidé ainsi et je l’approuve. Nous sommes complémentaires et non égaux. Je ne sais plus qui a dit quelque chose dans cet esprit : la femme a perdu sa supériorité en exigeant son égalité. A méditer.

  4. BlueValentine dit :

    Je vais demander quelque chose qui va peut-être paraître stupide. Mais je me lance, parce que cela me turlupine. On parle de “nature” féminine ou masculine. Nature. Donc observable et possible à définir scientifiquement. Je voudrais donc des arguments scientifiques qui prouveraient qu’un homme est ce qu’il est par nature, et non par culture. Autrement dit : comment la nature a-t-elle prédisposé les hommes à ne pas aimer les tâches ménagères, mais aimer le bricolage et les voitures. Et comment s’y est-elle prise pour que les femmes aiment se pomponner et ont besoin de bras masculins et protecteurs autour de leurs épaules.

  5. Mlle Jeanne dit :

    Je sais bien que vous ne réduisez pas la femme à ces activités mais ce que je comprends de votre discours, ce que ce sont les activités “primordiales”, les autres (militantisme, études etc..) ne passant qu’à la deuxième place, en l’absence d’homme présent pour faire ce travail

  6. Jevola dit :

    D’abord, je tenais à dire que j’aime beaucoup votre site.

    Mais cet article m’a rendu perplexe. Il sous-entend (si j’ai bien compris) que les hommes seraient en minorité dans notre mouvance et ne voudraient pas s’engager … ?

    Les femmes que je connais éprouvent un désintérêt total pour la politique, ou bien soutiennent l’idéologie dominante.

  7. grincheux dit :

    la plupart des hommes n’attendent qu’une chose pour reprendre la tête de mouvements de contestation…. ne plus être condamnés au célibat parce que pas dans le camp dominant.

    mesdemoiselles vous savez ce qu’il vous reste a faire.

  8. Anaman dit :

    En réponse à BlueValentine, la nature des humains s’explique par les deux. Les hommes sont en effet incités vers les “trucs de mecs” par influence ; en voyant d’autres hommes épanouis les faire et y associant leur réussite (je ne parle que des hommes mais c’est pareil pour les femmes par simple translation) ainsi, ils espèrent obtenir les mêmes bénéfices que leurs modèles. Ca c’est la raison subconsciente, mais certains sont dirigés par le mimétisme bête et simple et d’autres par encore plus bête conformisme social. Cependant, si certains hommes suivent cette culture déjà établie c’est qu’elle vient bien de quelque part à l’origine : on en vient aux arguments biologiques.
    Comme tu l’auras très certainement déjà appris, les humains sont régis par toutes sortes d’hormones aux taux variant selon individus, mais également aux moyennes propres radicalement différents entre les membres des deux sexes. En effet, la testostérone, hormone mâle par excellence, est à l’origine de son comportement agressif, de compétition et de domination. Concrètement, elle lui confère dynamisme et force, ce qui l’oriente plus vers les activités dynamiques où importe l’effort physique, d’où le bricolage, la mécanique, les sports, les combats… Les femmes de leur coté, de par leur taux d’ocytocine moyen plus important que celui des hommes, se voient pourvues d’une plus forte sensibilité, les poussant à chercher avant tout l’amour, la confiance et la protection. De plus il est indéniable que, de par leur musculature radicalement différente, les hommes soient plus disposés à faire ces tâches qui demanderaient plus d’effort à une femme ; c’est la spécialisation.
    Pour ce qui est du maquillage, c’était jadis avant tout pour séduire, mais de nos jours (en plus de ce but-là) le maquillage est surtout utilisé pour plaire aux gens en général, pour ne pas que ceux-ci aient une mauvaise image d’elle, pour s’assurer une position sociale confortable dans leur quotidien.
    Pour conclure, la “nature” des hommes et des femmes est à l’origine dictée par leurs métabolismes différents ensuite exacerbée par les comportements sociaux tels le mimétisme volontaire ou involontaire et le conformisme.

    J’aimerais ajouter que ce n’est que ce dernier qui est mauvais pour notre société, que les femmes ou les hommes se sentent obligées de suivre les stéréotypes est le vrai mal, non pas les stéréotypes en eux-mêmes, qui découlent de l’observation d’une moyenne (peut-être obsolète, certes) et relève de la liberté d’opinion. Il n’y a donc que par non-conformisme (à ne pas confondre avec anti-conformisme) que l’on pourrait améliorer les conditions des deux sexes sans pour autant instaurer une guerre d’idéologies entre eux. Les hommes peuvent penser que les femmes doivent rester en cuisine, ils en ont le droit, et les femmes peuvent penser que les hommes devraient faire de même, elles en ont également le droit. La chose qu’ils n’ont pas le droit de faire en revanche c’est d’obliger une personne à suivre une certaine voie ou leur en interdire une simplement parceque leur petit personne croient que c’est “l’ordre des choses”, cela constituerait alors une atteinte à leur liberté – tout comme l’est le fait d’obliger autrui d’accepter et d’apprécier un soi qui ne fait rien pour.

    J’espère en tout cas t’avoir offert des éléments de réponse t’ayant permis plus d’éclaircissement dans ton interrogation, BlueValentine, et merci à Aliéna pour ton post, mon avis est la translation du tien par le vecteur nul ;D

Un truc à dire ?