Zoom sur cette étrange nébuleuse qui fait tant de vagues aujourd’hui !

Les Petites cathos

On croyait bien qu’ils n’existaient plus, ou presque. Qu’ils ne se résumaient qu’à quelques arriérés complexés qui se cachaient dans les églises une heure chaque semaine, et qui trouvaient encore le moyen de se chamailler. Mais voici qu’on les découvre nombreux, assumés et forts au point de peut-être avoir un poids politique, au point d’être capables de foutre le bazar dans les rues de notre beau pays de France ! Vous l’aurez compris, je veux parler des cathos !

 Les cathos donc, vaste partie de la population ignorée, se révèlent encore nombreux, et leur sphère est assez complexe : en effet les tendances cathos sont on ne peut plus diverses et nombreuses, et les querelles de clochers, que l’on croyait oubliées dans cette marée humaine que l’on voyait se déverser dans les rues de Paris, commencent déjà à pointer à nouveau le bout de leur nez.

Aujourd’hui, pour vous, Mesdames, Mesdemoiselles de Belle et Rebelle, je me suis amusée à essayer de vous faire comprendre un peu plus en quoi consistait la sphère catholique, et à vous dépeindre les différents profils de catho qui existent…

  • LA CATHO TRAD’

Les cathos trad’ sont les moins nombreux, mais ce sont aussi ceux dont on parle le plus et qui font le plus peur.

En général la catho trad’ a été éduquée dans un univers très particulier et fermé : elle a été élevée par des parents trad’, puis à l’école avec des enfants trad’, elle n’a que des amies trad’, a eu des professeurs trad’ et a fréquenté des mouvements de scoutisme trad’. Avec tout ça, rien d’étonnant que la catho trad’ se retrouve un peu désaxée dans le moooooooooonde, ce monde affreux qu’on lui a décrit depuis son enfance, et dont Satan est le prince.

La catho trad’ se réfugiera donc le plus souvent possible dans des milieux où les gens pensent comme elle, où elle peut exprimer son horreur pour notre société laïciste, sans risquer les quolibets de son entourage. C’est aussi pour cette raison que la catho trad’ est souvent assez frileuse : elle ne veut pas s’engager car s’imagine qu’elle sera fichée. C’est pourquoi la catho trad’ se contente de prier. On ne peut rien attendre de ce monde pourri, donc pour le changer il faut prier.

Prier, et encore prier.

Agir est inutile et dangereux car on risque de tomber dans “l’activisme” et d’oublier Dieu, alors que cette terre n’est qu’une vallée de larmes, et que notre seul but est d’atteindre le paradis.

Pourtant, j’ai bien envie de rappeler à la catho trad’ cette petite phrase de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus:

“Il faut toujours prier comme si l’action était inutile, et agir comme si la prière était insuffisante.”

  • LA CATHO CHACHA

La catho, tendance charismatique, vit un peu dans un monde de bisounours.

Elle est joyeuse, agréable à vivre, mais presque trop. Toujours heureuse et exprimant son enthousiasme, elle en devient très facilement fatigante.

Souvent, la catho chacha fréquente la communauté de l’Emmanuel, et aime à exprimer son amour pour Dieu en dansant et en chantant ce qu’elle a sur le cœur. Elle aime également à parler avec enthousiasme de son amour pour Dieu et pour ses créatures, au point qu’elle peut parfois donner l’impression d’être un peu illuminée.

C’est qu’il n’est pas rare que la catho chacha revienne de loin : récemment convertie, le feu de sa foi toute récente brûle ardemment et voudrait embraser tout ce qui l’entoure. C’est pourquoi le prosélytisme est régulièrement une caractéristique de la catho chacha : elle cherche à tout prix à vous emmener dans ses groupes de prières, ou aux JMJ, ou à Taizé, et ne vient vous parler quasiment que pour réussir à vous entraîner dans une rencontre avec Dieu.

De plus, pour la catho chacha, le monde n’est qu’amour, et elle a souvent mal interprété certains préceptes de l’Église catholique, comme la charité fraternelle ou l’universalité de l’Église : de ce fait la catho chacha AIME, elle aime tout, tout le monde et toute chose, quelles qu’en soient les conditions ; elle sera la première à plaindre les immigrés, à vouloir venir en aide aux clandestins, toujours prête à excuser les délinquants etc. Parce qu’elle ne voit du monde que son aspect positif.

Un petit rappel que j’aimerais faire à la catho chacha :

“Charité bien ordonnée commence par soi-même.”

  • LA CATHO DE BONNE FAMILLE

La catho de bonne famille vient bien souvent d’un milieu aisé et bourgeois. Elle a été bien élevée, elle est bien sous tous rapports. Elle a fréquenté les collèges et lycées privés très huppés, a eu son bac avec mention.

Ensuite elle s’est bien souvent dirigée vers les grandes écoles ou les facs privées (médecine ou droit de préférence). Elle a souvent été guide de France ou d’Europe, et a des connaissances assez fermes en catéchisme. A la fac, elle va à l’aumônerie, où elle pourra se lier d’amitié avec d’autres cathos de bonne famille, qui viennent souvent des mêmes lycées qu’elle. Avec eux elle pourra sortir dans des rallye et danser le rock, elle pourra également rencontrer de beaux jeunes hommes très chics, en école de commerce ou d’ingénieur, et sans doute trouver son futur mari, avec qui elle fondera une famille de cathos de bonne famille. En général, la catho de bonne famille est pleine de bonnes intentions, mais elle respire le snobisme malgré elle.

Un peu comme la catho chacha, elle a tendance à se croire dans un monde de bisounours… Pour la simple raison qu’elle ne vit que dans les quartiers huppés, et ne fréquente que les endroits classes, elle ne comprend vraiment pas pourquoi les Français se plaignent autant de la crise, de l’immigration et de l’insécurité. 

  • LA CATHO BOBO, BRANCHEE

Cette catho là n’a qu’une peur, celle d’être assimilée aux cathos intégristes, ou à toute autre sorte d’extrémistes. Elle n’a qu’un credo : faire reconnaître au monde entier que les cathos sont quand même des gens hyper cools, et qu’on peut très bien être catho et stylée.

La catho bobo montrera cela dans ses codes vestimentaires : elle sera à la mode à tout prix, s’habillera chez Zara ou Promod, en mini jupe, en jean slim, avec des petites tuniques près du corps etc. Elle se liera volontiers d’amitié avec des homosexuels et toute personne issue de la diversité, afin de montrer qu’elle est en phase avec le monde actuel, et qu’elle est open.

La catho bobo-branchée est en général issue d’une famille de cathos de bonne famille, mais c’est quelque chose qu’elle n’assume pas du tout, et elle aura absolument horreur qu’on le lui rappelle.

Niveau loisirs, la catho bobo-branchée se fera un point d’honneur à sortir de la même façon que n’importe quelle personne de son âge : bars, boîtes de nuit, concerts etc. Surtout, elle voudra à tout prix que cela se sache.

Au final, la catho bobo-branchée sera totalement obnubilée par son image, et de ce fait elle considérera avec mépris tous les cathos qui contrairement à elle ne sont pas capables de se faire aimer par leurs contemporains, et de prouver que la religion catholique peut coexister avec le monde de la bien pensance.

Les autres cathos ne trouveront en général pas pire ennemie qu’elle, car elle sera prête à leur cracher dessus si elle juge que sa propre image pourra en tirer bénéfice.

A la catho bobo-branchée j’aimerais rappeler que Jésus, il était peut-être hyper populaire, mais qu’il a quand même fini sur une croix pour sauver les hommes, et qu’il a affirmé:

“S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi.”

  • LA CATHO QUI NE S’ASSUME PAS

En général, la catho qui ne s’assume pas ne vient pas du même milieu que la plupart des cathos (milieu bourgeois, il ne faut pas non plus se voiler la face). Aussi la catho qui ne s’assume pas ne s’entend pas tellement avec les autres cathos : elle n’a pas les mêmes façons de s’habiller, n’a pas les mêmes goûts musicaux, n’a pas les mêmes loisirs.

La catho qui ne s’assume pas a souvent été à l’école publique, alors que les autres cathos ont fréquenté les collèges privés, elle a ensuite fait un bac pro, pour se lancer par la suite dans un BTS et vu que ses parents n’ont pas de quoi lui payer de supers longues études, elle entre assez vite dans le milieu du travail.

Parmi ses amis et connaissances, il n’y a que très peu de cathos. En fait non, pire que ça : elle est la seule catho parmi ses connaissances. Ce qui fait qu’elle a un peu l’impression d’être une espèce en voie de disparition, et elle a un peu de mal à l’assumer. C’est pourquoi la catho qui ne s’assume pas ne parle que très rarement de sa foi avec ses amis, qui parfois ne savent absolument pas qu’elle est catho.

Cette tendance de ne pas s’assumer peut d’ailleurs se retrouver dans les catégories 1, 3 et 4 de cathos : en effet les cathos ont pour beaucoup cette manie de vouloir se montrer ouverts et comme tout le monde, mais ceci en taisant plus ou moins qui ils sont vraiment. Et hop, une petite citation du Christ:

“Celui qui rougira de moi devant les hommes, je rougirai de lui devant mon Père.”

  • LA CATHO QUI N’EN A QUE LE NOM

Ma catho qui n’en a que le nom est souvent un peu du même style que la catho bobo-branchée, mais pas dans le même esprit. En effet la catho qui n’en a que le nom n’est pas spécialement obnubilée par son image. Elle a juste envie de s’amuser, et cela en profitant à fond de tous les plaisirs de la vie.

Elle a la foi, mais les commandements de Dieu et tout ça, ça la saoule carrément.

Alors tous les week-ends elle se lance dans des grandes nuits de fêtes endiablées durant lesquelles elle goûte à tous les plaisirs qui horrifieraient la catho trad’. Et au final, la catho qui n’en a que le nom se félicite d’appartenir à une religion aussi pratique que la religion catho où il existe un outil magique pour effacer toutes ses bêtises : j’ai parlé de la confess’ ! 

  • LA CATHO DONT VOUS RÊVEZ!

La catho sympa, créative, engagée, fière, ouverte et assumée, bref la catho parfaite : si, si, elle existe !

Et vous en avez de beaux exemples chez les Belles et Rebelles : ouvrez l’œil, c’est tout…

Marie Vermande

 

11 commentaires pour "Zoom sur cette étrange nébuleuse qui fait tant de vagues aujourd’hui !"

  1. nanou dit :

    Et bien je suis catho et parmi toutes ces cathos que vous citez je ne me reconnais pas !!!! je dois être une Belle et Rebelle ;-)

  2. Aliéna dit :

    Je trouve ce texte assez réducteur… Tant de blabla pour critiquer et 2 lignes pour essayer de rétablir un équilibre…
    Très dommage!

    • Agathe dit :

      Je suis totalement d’accord! Je suis moi même chrétienne catholique et je trouve que c’est à la limite du racisme que de vouloir cataloguer comme ça les membres d’une religion. La religion catholique est belle et pleine d’amour et de respect. “Au point de foutre le bazar dans nos belles rues de France” ou même “quelques arriérés complexés” le propos est aussi violent qu’intolérant, nous ne somme pas des petits bourges coincés ou des bobos superficiels. Certains catho sont homophobes mais être aussi méchant envers les cathos est aussi ridicule que certains cathos envers les homo… En fait, c’est juste la même connerie :) .

  3. Le Brebis Galleux Blog dit :

    les charismatuches sont une cata ! je les ai connus, quelle sottise !

  4. imalispus dit :

    Cette analyse est amusante mais tres caricaturale car il y a beaucoup de melanges transversaux. Et je ne me reconnait pas du tout dans vos differentes cases… En tout ca je suis catho et fière de l’être ! Fière de voir cette France qui se lève quand on touche au fondamentaux et qui ne lachera rien …
    La belle et rebelle se rebiffe :-)

  5. Delphine dit :

    Je ne suis pas sûre d’entrer dans une catégorie ou d’être “Belle et Rebelle”…
    Disons que les cathos issues de milieu ouvrier, qui ont fait des études longues (du type doctorat), payées par les bienfaits du travail à la chaîne en usine et voient avant tout dans le message du Christ un message d’amour pas totalement dénué de lien avec sa société, c’est quoi comme catégorie ?
    Je suis pour ma part impliquée dans la vie liturgique de ma paroisse, j’ai encadré différents groupes de jeunes, j’ai même été chef scoute et guide de France, c’est dire…
    Mais je vote plutôt à gauche pour le moment, et j’aime pas des masses les tendances patriarcales de nos sociétés ou tout ce qui pourrait viser à enlever des droits à ce qui n’est pas un homme, un vrai…
    Votre taxonomie serait-elle à revoir ?

  6. Marie Vermande dit :

    Cette liste est bien entendu loin d’être exhaustive, il s’agit plutôt des “cases” les plus courantes. (Sachant évidemment que c’est une caricature humoristique)

  7. GiGi dit :

    Marie Vermande, tu as manifestement oublié la Catho Sans Humour!
    Un peu de fantaisie Mesdemoiselles du Christ! Il parait qu on peut rire de tout tant qu’on sait rire de soi!
    Et n’êtes vous pas coupables des mêmes caricatures envers d’autres croyances?
    Allez ZOU! Prenez rendez-vous pour une consultation “confession express”!!

    • Marie Vermande dit :

      Merci Gigi du soutien !
      D’autant que je suis moi-même catho !!! Je dois donc bien illustrer la phrase cité “On peut rire de tout quand on peut rire de soi”^^

  8. Arthur dit :

    Et a quand un descriptif de la femme “d’aujourd’hui” ?
    ***
    La nympho,qui veut se taper tout se qui bouge au nom de mai 68
    La moderno, pour qui les 3ipad et l’iphone sont une réussite personnelle, et le divorce un accessoire. Les enfants c’est quand elle voudra hein.
    La pagano, qui voit dans les vestales des siècles av. JC (l’universaliste!) le new age moderne
    La pagano-moderno, pour qui la remarque précédente s’applique, mais sans le coté morale sexuelle… Bah oui, la libération sexuelle, ça a du bon aussi.
    ***
    La carriériste, la féministe…. il y en a beaucoup, de cases possibles ! :)

  9. la labla dit :

    Super bien vu! Je me retrouve un peu dans plusieurs d’entre elles!

Un truc à dire ?