Que mettre sur votre table de chevet? Seule sur le transibérien de Géraldine Dunbar

Pour toute celles qui rêvent de grands espaces, de risques et d’aventures, voici le carnet d’une femme courageuse et audacieuse !

Au mois de Mai 2004, Géraldine Dunbar décide de quitter la banlieue parisienne pour  partir découvrir la Russie à bord du mythique transsibérien. Elle parcourt plus de 10 000 km pour atteindre l’océan pacifique. Plus qu’un voyage, c’est une épopée où elle découvre la Russie authentique et profonde, celle dont on oublie souvent de parler.

Sa phrase de conclusion est remarquablement vraie et profonde : « Il est douloureux de mettre un point final à un tel voyage. heureusement, il n’y a pas de point final à la liberté d’action »

Dunbar Géraldine, Seule sur le Transsibérien, Edition Transboréal, 2006

Diane Prullée-Rousseau

 

1 commentaire pour "Que mettre sur votre table de chevet? Seule sur le transibérien de Géraldine Dunbar"

  1. S dit :

    Un excellent livre ! Pour celles qui préfèrent vivre dans une cabane au bord du Baïkal, “Dans les forêts de Sibérie”, de Sylvain Tesson est de mise.

Un truc à dire ?