Femmes européennes : Le tabou des viols racistes

Caroline Sinz Violée

Auteur de « Sale Blanc ! Chronique d’une haine qui n’existe pas », Gérald Pichon revient longuement dans son ouvrage sur les viols racistes dont sont victimes les femmes européennes. Car « trop blanches » pour être entendues et « trop seules » pour être défendues, elles sont des proies faciles pour les bandes ethniques.  


Quand on traite ce genre de sujet, il faut éviter de tomber dans le fantasme et voir des motivations racistes à l’encontre des «Gauloises », chaque fois qu’un de ces actes ignobles se produit. Majoritairement, les viols se déroulent en effet dans un cadre familial entres membre d’une même communauté. Mais on ne peut pas nier que certains violeurs s’en prennent aux femmes blanches avec des motivations clairement racistes, notamment lors des fameuses « tournantes », mot de la novlangue médiatique pour cacher le véritable terme de viol collectif.

Le tabou des babtous

D’ailleurs, les viols racistes en Europe pourraient être définis comme le tabou dans le tabou de la haine antiblanche. Il est en effet impossible d’avoir des chiffres officiels, aucun homme politique et aucun média en France n’a évoqué ce sujet. Et pourtant… En se basant sur la face émergée des faits divers dont les journaux se font écho, on peut estimer à plusieurs milliers le nombre de femmes européennes violées chaque année à cause de la blancheur de leur peau.

Trop blanches

Depuis le début des années 1990, on assiste à une explosion du nombre de viols, notamment des viols collectifs, aggravés souvent « d’actes de barbarie : séquestration, coups, brûlures », comme pour humilier encore plus les victimes. Mais aucune statistique ethnique des violées n’est venue infirmer ou confirmer la déclaration de Julien Dray, fondateur de Sos Racisme et porte-parole du PS, sur le fait que les « incendies de voitures, rackets, viols. Les violences prennent de préférence pour cibles les  “Babtous“, c’est-à-dire les Blancs. » (livre : Etat de violence).

Par contre, l’origine communautaire des violeurs est connue grâce à une étude du docteur Patrice Huerre. Selon « un échantillon de 52 expertises psychiatriques portant exclusivement sur des auteurs de viols, agressions et attentats à la pudeur commis en réunion », les auteurs étaient à « 52% originaires des pays du Maghreb, 20% d’Afrique noire, le restant des sujets étant issu de familles d’origine française ».

Trop seules

Car ce que les Français de souche et les Européens ont oublié, c’est que le bien le plus précieux d’un peuple ce sont ses  femmes. Et comme leur communauté est incapable de les défendre, bon nombre de « Gauloises » sont la proie des prédateurs. Comme Laëtitia, habitante de la cité des Minguettes à Vénissieux, qui déclara dans un reportage du journal de 20h de TF1 avoir peur d’être « victime d’une tournante », car elle s’estimait « être une proie facile » en tant que « Française », avant d’ajouter « qu’elle aurait aimé être une Maghrébine et avoir un grand frère » pour « avoir du respect ».

Et ce cas n’est pas isolé, car les filles que leur clan et leur communauté ne protègent pas sont réellement en danger. Corinne, blonde aux yeux clairs, interrogée par le quotidien Le Figaro , fait la même réflexion : se convertir à l’islam « pour avoir la paix ». Car, comme le note la journaliste « les Gauloises » sont « considérées comme des filles faciles », et « subissent un véritable racisme ».

 De l’intérêt de la conversion à l’Islam:

Il viole 15 femmes pour « humilier les Blancs »

Le magazine Envoyé Spécial avait suivi il y a quelques années le procès de victimes d’un violeur en série. Dans ce reportage, on apprenait 2 choses : la première, que le violeur, un jeune Africain, avait violé 15 jeunes filles blanches et blondes à cause de la couleur de leur peau et la 2ème, qu’il agissait textuellement pour « humilier les Blancs ». Ces faits n’ont jamais été reconnus comme des actes racistes par la justice et comptabilisés comme tels par les rapports de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH).

La vidéo du procès:

 

Le drame de Delphine, Violée à 13 ans par une trentaine de racailles

 

Maintenant vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas…

Gérald Pichon

13 commentaires pour "Femmes européennes : Le tabou des viols racistes"

  1. Folle-quiche ♪♫ dit :

    Mais non, mais c’est pas grave tout çaaa !
    Allez zou ! Tous avec moi pour le mariage gay !
    Youp la boum ! Vive la France et tagada tsoin tsoin !

    Allez les filles, haut les coeurs ! Un petit tour au passage du désir pour vous acheter un petit canard et puis on va se faire une méga partouze juste entre filles pour se consoler parce que nous au moins, on se comprend ! Pas vrai ? C’est ça la vraie vie ! Y a pas de blanc, pas de noir, pas de fille ni de garçon d’abord ! Chi-chi-chi !

  2. PROUTEAU dit :

    Il est temps que les Français prennent les armes pour libérer leur pays car le gouvernement ferme les yeux!

  3. RdB dit :

    Super promo sur un concept fin de série :

    CAPITALISME A MOINS 50% !!!

    Et oui, le capitalisme a fait son temps… et on voit ce qu’il a donné : une belle société heureuse et épanouie, où la diversité rime avec savoir-vivre, respect, etc.

    Je ne blâmerai pas ici les populations issues de l’immigration. Les médias le font tellement bien avec leur maestria de la sournoiserie genre : par devant je t’éduque à coup de “le racisme, c’est tabou, on en viendra tous à bout !” et par derrière vas-y que je caresse les “French of souch” dans le sens du poil pour les monter contre l’islam, les Arabes etc. et que j’encule bien profond tout ce joli petit monde qui va bien finir par s’entre-tuer tout seul… Ou en tout cas, finir d’achever ce processus si bien orchestré.
    Au final, ils sont tout aussi bien manipulés que nous. Et l’aveuglement est efficace, mais n’oublions jamais le sens et le pourquoi de tout cela… Car il est une formule connue de toute éternité et qui n’a jamais été autant d’actualité : “DIVISER POUR MIEUX RÉGNER”.

    Le jeu, c’est d’opposer tout et tout le monde jusque dans la sphère familiale car plus on détruit au coeur, mieux on isole, plus la proie devient fragile et manipulable. Ce qui est sympa aussi, c’est d’opposer les gens à eux-mêmes : qu’ils se sentent moches, gros, nuls, noirs ou blancs, filles ou garçons : toujours envier l’autre selon son origine, son sexe, la couleur de ses cheveux, ses yeux…
    Qu’ils aient toujours honte de ce qu’ils sont pour vouloir être autre chose. Vouloir être quoi ? On s’en fout ! Y aura toujours des gens pour leur dire ce qu’ils devront être ! Qu’ils soient jalousie, colère, culpabilité, faiblesse… Tout ce qui les rendra encore plus faibles et donc toujours plus manipulables pour toujours + CONSOMMER. Car en consommant, ils seront heureux ! On leur fera des produits pour être plus beau, des produits pour être plus maigre, des journaux pour qu’ils apprennent à devenir + ceci ou + cela…

    C’EST ÇA l’AVENIR !

    C’est ça la réponse au pourquoi de l’immigration, du mariage gay, des femen, et de toute la merde volontairement injectée dans le pays (bouffe empoisonnée, médecine corrompue, éducation nationale à chier, valeurs inversées…). C’est précisément pour foutre la merde ! Pour détruire les individus et mieux les contrôler. Non ce n’est pas un complot, c’est la réalité mondialiste : une poignée d’élus richissimes (donc puissants avec ce système) pour contrôler la masse affaiblie.

    Être rebelle, c’est commencer par regarder le monde avec lucidité. Et la fin du monde annoncée au 21 décembre 2012, c’est justement celle-là ! Ça tombe bien, non ?

    PS : ce message a été sponsorisé par The Pepsicocacolagardère compagnie. ;-)

  4. QUILLET dit :

    voilà une proposition .
    Les femmes nous ne sommes pas entendues du public par les hommes ,qui sont vous le savez nos chefs , bien ou mal on doit se taire , ils sont les donneurs de lois , des droits sur tout ce qui féministe , de votes , ils gouvernent , ils tuent , ils violents, ils fraudent , ils braquent , ils déclarent les guerres, ils dealent, ils vendent de la mort, ils sont pédophiles , ils ne donnent pas la vie , ils l’enlèvent ils mettent les pays en faillite, ils volent , ils spolient , ils ont menteurs, ils sont vulgaires, ils sont des monstres , ils font marcher les femmes à 4 pattes , ils décident pour elles , nous sommes des objets , des bonbonnes, des sous chiennes, en dessous de l’homme , en tout nous sommes gérés et gouvernés , abusés, par ces chefs qui la plupart sont de grands criminels. nos salaires et nos retraites sont moindres à proportion des hommes , et nous avons travaillé plus qu’eux , nous avions une 2 éme journée après le travail le soir.
    Nous ne pouvons sans cesse nous soumettre, cela suffit?
    Alors Mesdames et Mesdemoiselles , je vous demande de vous prendre en charge , la justice pour nous les femmes il y en a pas alors révoltons nous sur ces violeurs , ces criminels , qui vivent pour nous tuer , nous violer , nous impliquer dans leur soit disant protection , non aucune n’est protégée, tous les jours c’est peut-être votre jour de mourir, votre peine de mort à vous , mais pas à eux , alors on n’a plus rien à perdre , pour nos filles , nos garçons , descendons dans la rue , il faut que nous nous battions pour l’avenir de nos enfants

    • Femme sans haine dit :

      Aïe aïe aïe !

      Mais quelles sont donc vos croyances “Quillet” pour voir le monde avec des yeux aussi noirs ?

      Certes, tout n’est pas rose, et la vie des femmes n’est pas tous les jours aisée, mais ne soyons pas aussi extrême non plus. Qu’est-ce que vous proposez ? Une méga baston de rue avec les femmes d’un côté et les hommes de l’autre ? Soyons sérieux !
      Le but n’est pas d’opposer les sexes, les races, ou les classes sociales ! C’est justement ce qu’essayent de faire nos “Gérants”, ceux qui nous gouvernent… Plus nous serons haineux et déstabilisés, plus nous serons manipulables, car la colère est aveuglante. Tachons de garder l’équilibre et la tête froide. S’il faut se battre, tachons de le faire avec intelligence… Car l’abîme dans lequel vous semblez plonger se retournera contre vous. Le suicide et les opérations kamikazes ne changent pas le monde. En revanche, on peut changer notre façon de penser !

  5. sowm dit :

    Cela ne date pas d’hier!
    Les médias nous manipulent…

  6. zarmagh dit :

    Immigration, ouvrez les yeux !

  7. zarmagh dit :

    Et si vous preniez quelques instants pour sourire…
    Comment satisfaire une femme à coup sûr ?
    http://www.pvr-zone.ca/femme.htm

  8. Elws dit :

    Cool, j’aurai plus de chance d’être avec une belle blanche, elle se sentira protégée dans les rues avec ma carrure de malabard :troll:

    Trêve d’ironie, c’est abjecte ce que devient l’Europe a mes yeux, vous les femmes avez fait une net progression ( et les hommes aussi dans notre cervelle on a évolué ) et voilà que depuis quelques légère décennies, la courbe redescend malencontreusement contre les femmes “blanches”. Car dans leur pays il serait lapidé ou pendu , et que dans le notre quelques années et encore .. de “cellule” voire même pas arrêté ..

  9. Jean Collet-Betuel dit :

    Au sujet du viol des femmes blanches par des Africains et Arabes, il y a un livre dont on ne parle que trop peu, c’est celui d’Hervé RYSSEN, “Le racisme anti-Blanc”, qui recense de très nombreux crimes commis par ces bamboulas et moulouds, et notamment les viols. C’est un livre à lire absolument !

  10. dornier dit :

    J’aime beaucoup pas mal de vos sujets. Mais pourquoi se revendiquer du continent européen? S’affirmer sans s’opposer, sans opposer, sans cliver, c’est mieux, non?

  11. Ulrich dit :

    …et pourtant dans l’article pas une seule évidence d’un viol collectif sur une femme blanche! seulement deux femmes qui ne se sentent pas en sécurité… tout la haine vient de l’auteur du texte et des lecteurs :)

Un truc à dire ?