Nymphomaniac :: Lars Von Trier cherche-t-il sa réhabilitation?

Nymphomaniac

Une communication millimétrée, des photos scrupuleusement choisies, à peine quelques mots pour introduire l’histoire: on peut dire que l’enfant terrible du cinéma européen sait s’y prendre pour faire parler de lui.


Comme si la vie sexuelle des femmes d’aujourd’hui se résumait au gang bang et au melting pot… Enfin, permettez-nous d’en douter… A moins que niveau cul je ne sois à la rue!

C’est ainsi que l’on découvre aujourd’hui cette photo extraite de son nouveau film Nymphomaniac où Charlotte Gainsbourg est sur le point d y avoir un rapport sexuel avec deux hommes à la peau noire.

Critique de la société moderne et dégénérée? Voyeurisme effréné ? A voir en salle et au Danemark dès le 30 mai, ou pas!…

L’art de la provocation selon Lars Von Trier en une image : Charlotte Gainsbourg demi-nue avec deux hommes musclés pour Nymphomaniac, le film X de l’auteur de Melancholia.

Charlotte Gainsbourg se met à nu sur la nouvelle photo officielle de Nymphomaniac: elle joue le rôle principal de ce nouveau projet osé de Lars Von Trier, puisqu’il s’agit de toute la vie sexuelle d’une femme d’aujourd’hui, racontée a priori dans ses moindres détails.

Comme par exemple le sexe à plusieurs, comme le prouve cette image où Charlotte se trouve entourée de deux hommes musclés, tous prêts à se lancer dans des galipettes. On peut faire confiance à Lars Von Trier pour assumer la provocation inhérente au cliché dans tous les sens du terme (deux Noirs et une Blanche, beaucoup de possibilités).

D’autant que Shia LaBeouf, qui joue dans le film, a déclaré qu’il ne simulerait pas- à sa demande) les actes sexuels de Nymphomaniac. Un film, qui sera normalement disponible en deux montages, l’un simplement “pour public averti” et l’autre classé X pour lequel la directrice de casting aurait d’ailleurs fait son marché dans les films pornographiques du producteur de Marc Dorcel.

Par ailleurs, la première photo officielle, oubliée le 6 février dernier, montrait LaBeouf tabassé dans une ruelle glauque : rien à voir, donc.

La sortie de Nymphomaniac est prévue pour le 30 mai au Danemark, mais n’a pas encore de date française. Bien que Lars Von Trier a été déclaré persona non grata au Festival de Cannes suite à ses propos sur le nazisme, on pourrait quand même voir Nymphomaniac sur la Croisette (avec ou sans LVT finalement ?), deux ans après le remarqué Mélancholia.

Source : Première

8 commentaires pour "Nymphomaniac :: Lars Von Trier cherche-t-il sa réhabilitation?"

  1. Folle-quiche ♪♫ dit :

    RHÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂ !!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. Laïka dit :

    Bon sang, mais c’est quoi leur problème avec le sexe pour qu’ils cherchent toujours à aller plus loin dans le trash ?

    Elle a craqué la miss Gainsbourg aussi ? C’est son trauma paternel qui ressort à 40 piges ou quoi ? C’est vraiment à gerber… Ça me répugne. Quand je vois les sondages bidons qui sortent sur internet en prétendant que 3 femmes mariées sur 10 seraient prêtes à avoir une relation homosexuelle (http://psychologie.aujourdhui.com/info/trois-femmes-mariees-sur-10-aimeraient-avoir-une-relation-homosexuelle-22212.asp), j’attends de voir les prochains sondages qui diront que 30% des françaises rêvent de se faire prendre dans une tournante ! Non mais où va-t-on ?!!!

  3. Mélanie dit :

    Charlotte Gainsbourg et Charlotte des Goerges, même combat dans la stupidité!

    Eurk, cette photo est à vomir…

  4. phCarlin dit :

    Sémiramis, Catherine de Russie ou Lucrèce Borgia renvoient cette pauvre Charlotte au rang de pâle copie anémiée. Une déclinaison timidement people et outrageusement mercantile de la veine épuisée de la vieille Angot, qui écrivait comme d’autres tapinent, en arpentant inlassablement les mêmes caniveaux, et l’occasion pour une gamine sans autre talent que d’être née d’un père (Gainsbourré) et d’une mère (toi Serge, moi Jane) aphone de tenter de se relancer au firmament du rez de jardin du chaudbaise en surfant sur la vaguelette de “50 nuances de gras”, des bars à sextoy et des boutiques érotiques (prononcer : “sex shop pour beaufs et bobonnes”) sur fond de documentaire écolo sur les castors (animaux remarquables pour la taille de leur organe queutal et de la manière dont ils s’en servent pour faire le taf) et l’ostréiculture en batterie. On en viendrait presque à trouver les Femen érotiques… (presque)

  5. Romain dit :

    Même pensée que Mélanie.

    Je rajouterai même que c’est honteux. Quid de deux hommes blancs avec une femme noire? Allusion à l’esclavage ou dérive sexuelle trash aussi?

    • Mélanie dit :

      S’ils sont un peu habillés en version soubrette et que Charlotte se lave les mains, ils peuvent faire mon ménage.

      Encore que même pas sûre qu’elle soit bonne à ça la nympho!

  6. Arnaud De Toroge dit :

    Cette photo est très représentative de l’état d’esprit dans lequel se trouvent nos sociétés occidentales où dès qu’il s’agit de mettre en scène la virilité on choisit systématiquement des hommes noirs voire arabes. Cela peut sembler injuste pour l’homme européen blanc qui au fil des siècles a fait preuve des sa force, de son courage mais aussi de sa capacité à inventer, à créer. Aujourd’hui il est cantonné à ce rôle d’intellectuel, il a été supplanté par les hommes du sud pour le reste. Ceci étant c’est assez avilissant pour les hommes noirs d’être eux cantonnés au rôle de bête de sexe mais peut-être que cela leur convient en fin de compte.

Un truc à dire ?