Une tradition qui nous vient du sud :: les 13 desserts

Tradition provençale

 En cette période réjouissance de fin d’année, il est important de garder à l’esprit les racines de nos fêtes. Ceci afin de ne pas accentuer la logique de consommation dans laquelle on voudrait nous pousser.

Une de ces traditions ancestrales est le dessert que l’on déguste dans le Sud de la France : les 13 desserts provençaux.

Cette tradition a été remise au goût du jour par Frédéric Mistral et les felibres au début du XX siècle.

En effet, la coutume de nombreux desserts lors de repas de Noël est ancienne en Provence mais la notion du nombre 13 a été apportée par les felibres.  Ce chiffre se justifie par les douze apôtres plus le Christ dans une Provence très catholique. Il peut aussi correspondre aux douze mois de l’année plus un.

La liste des desserts est longue  -plus que 13- mais ils contiennent toujours et en premier les 4 « mendiants » : amandes, noix, figues et raisins secs suivis de la pompe à huile.

Les 4 « mendiants » représentent les 4 ordres religieux : les Augustins, les Carmes, les Dominicains et  les Franciscains. Et la pompe à huile est une pâtisserie traditionnelle au même titre que les oreillettes qui se réalisent en famille courant décembre.

A ces incontournables s’ajoutent : le nougat blanc et le nougat noir, les dates, les figues, le raisin blanc, les oranges ou mandarines, la pâte de coing, les fruits confits, les calissons d’Aix,….

Comme vous le voyez, la liste n’est pas exhaustive. Il s’agit de faire en fonction de ses envies tout en respectant le socle commun et les fruits de saisons afin de réaliser une grande assiette où tout le monde pioche à sa guise et selon ses envies.

Ce large plateau de douceurs est à préparer dès le solstice d’hiver et il se déguste à chaque repas jusqu’à la nouvelle année.  

Emma Peel

 

 

 

1 commentaire pour "Une tradition qui nous vient du sud :: les 13 desserts"

  1. nanou dit :

    Pour ne jamais oublier nos bonnes vieilles traditions françaises !

Un truc à dire ?