Le scoutisme, cette école de la vie

Troupe scout

 Les scouts ? « Ces mouvements où des parents inconscients envoient leurs enfants marcher des jours entiers sous la pluie. » « Ces mouvements disciplinaires où des enfants sont embrigadés.» « Ces mouvements où des enfants font des premières expériences douteuses. »

« Scout un jour, scout toujours ! » Les clichés concernant les scouts ont la vie dure. Et cela est bien dommage car beaucoup de parents ne cherchent pas à les dépasser et ignorent ce que le scoutisme peut apporter à un enfant.

Se tisser des liens d’amitié forts

Lorsqu’un enfant entre dans un mouvement de scoutisme, il a généralement entre 7 et 10 ans. C’est une première expérience loin de ses parents. Il apprend qu’un monde extérieur avec des règles autres que celle du foyer existe. Puis le temps et les camps passent, il se forge une camaraderie avec des amis bien différents de ceux de l’école. Ils ne partagent pas qu’un simple temps passé en commun sur les bancs du collège, à écouter des professeurs leur tenir un discours qui les ennuie. Ils partagent des efforts, des moments de rire, de fatigue, de stress et de jeux. Les liens tissés sont beaucoup plus forts, il acquiert ainsi de vrais amis, sur qui il pourra compter dans sa vie et qui n’auront pas piscine en cas de coup dur.

A côté de ses copains de collège…

D’autres camps passent et l’enfant devient adolescent puis adulte. Après avoir appris à obéir à ses ainés, il devient lui-même le chef des plus jeunes, il leur inculque ce qu’il a appris, il transmet le flambeau et les connaissances. A côté de ses copains de collège qui n’auront jamais appris à obéir et ne pourront donc jamais commander, il aura une sacrée longueur d’avance dans le monde professionnel.

Il forgera ainsi son caractère et apprendra qui il est. Mais c’est également une découverte et un apprentissage fantastique de la nature. Il va entendre le brame du cerf à l’automne, sentir que la vie hiberne pendant les mois froids de l’année, qu’elle se réveille au printemps et que l’été, elle s’épanouit. Il apprend que la forêt n’est pas un environnement hostile mais un écosystème bien particulier. Que les champs ont des rythmes, celui du labour, des semailles et de la récolte. Par rapport à ses copains du collège qui croient qu’une vache, c’est un bifteck dans du cellophane et le poisson, un carré jaune dans un congélateur, il sera bien plus au fait sur les réalités de la vie.

Le scout apprend que pour marcher, il n’y pas que les routes. Il y a des chemins et l’on peut s’orienter grâce à une carte, une boussole et une observation du terrain. Par rapport à ses copains du collège, il saura trouver son chemin dans sa vie, parce qu’il est habitué à s’orienter, à tirer les conséquences de sa position et à avancer.

Il apprend que le luxe, c’est une douche chaude et un oreiller après des jours de raid dans la pluie et dans le froid. Il revient à des fondamentaux et par rapport à ses copains de collège, il relativise beaucoup plus.

Une autre sphère éducative

Bref, entre l’école et les parents, un mouvement de scoutisme, c’est une sphère éducative qui complète les deux premières. Elle équilibre l’enfant entre des parents qui le protègent et l’école qui l’expose.

Dans nombre de mouvements, le scoutisme développe également le sens du spirituel, qu’il soit chrétien ou païen, cela lui donne des armes sacrées dans un monde profane et matérialiste.

Il faut d’ailleurs avouer son côté anachronique. Pensez ! Une bande de jeunes se prend en main et investit la nature, unie par les valeurs du courage, de l’honneur et de la loyauté. Elle perpétue des rites de passage, tels que la promesse et l’engagement. Un jeune scout prend des responsabilités et les assume, sous le regard de sa troupe et de son mouvement de scoutisme, de sa communauté de valeurs.

Parents, si vous avez des enfants qui regardent la télévision* et vont à l’école, bref, s’ils sont sujets à un lavage de cerveau permanent, mettez les donc dans un mouvement de scoutisme, vous aurez une chance qu’ils deviennent des honnêtes hommes et femmes européens.

Mathilde Parsimperi

 * Si vous lisez cet article, vous devriez déjà l’avoir jeté, mais sait-on jamais !

11 commentaires pour "Le scoutisme, cette école de la vie"

  1. nanou dit :

    J’adhère à 100% . Le scoutisme ; une belle école de vie !

  2. l'Iconoclaste dit :

    Vrai, ô tellement vrai ! Quelles belles années grâce à ça <3
    Bel article, dont je ferai mention sur mon site lorsqu'il sera de nouveau en ligne, si ça ne vous dérange pas ;)

  3. SATIGNAC dit :

    La spiritualité païenne ? Cela se trouve/-ait -il chez les Eclaireurs /-ses de Frances qui ne sont pas “confessionnels” ? Je me rappelle que certain(e)s éclaireurs/-ses avait été “totémisés” .
    Qu’est ce que cela voulait dire?

  4. docteur no dit :

    j’aimerais beaucoup que mon fils puisse un jour participer à des camps de scoutisme. C’est à mon sens une vraie école de vie. j’ai quelques appréhension car je ne connais pas ce mouvement de l’intérieur, mais je suis prêt à lui faire découvrir les vertus certaines du scoutisme. au sein du foyer familiale, nulle religion, nul dogme, seule l’ouverture d’esprit et le libre arbitre compte. est ce compatible avec l’esprit du scoutisme ? Très bon article en tout cas… Merci

    • Lore CONSTANTIN dit :

      Il faut savoir qu’in existe un multitude de mouvements de scoutisme en France (une centaine ? …), autant dire qu’il faut faire son choix !
      Catholique? Païen? Athé? Laxiste? Sportifs? Laïque? Mixte? … autant de questions à se poser, mais avant tout, il faut savoir ce que l’on veut pour son enfant et quelle est notre vision du monde ?
      Bien souvent c’est de bouche à oreille qu’on découvre les mouvements qui nous correspondent le plus, c’est en discutant avec des amis qu’on découvre la perle rare !
      Alors en avant, n’hésitez pas à questionner votre entourage et à aller rencontrer les responsables de mouvements de scoutisme qu’on vous indique !

  5. Gomar dit :

    Bel article!

  6. zarmagh dit :

    Carnet de chants scouts. Souvenir souvenir…

  7. Alice dit :

    Devenir des honnêtes hommes et femmes européennes cela lui donne des armes sacrées dans un monde profane et matérialiste.? ET oh là c’est quoi ces idéaux de merdes pro-moyenâgeux? Vous êtes des tarées ou quoi? Vous vivez en ermite dans une colline abandonnée en femmes frustrées effrayées par tout ce qui peuvent leur sembler différent ??? Ouhou réveillez-vous on est en 2012

    • RdB dit :

      Ah mais Alice, ce n’est pas possible d’insulter les gens comme ça ! Dites-donc ! ;-p
      Si vous faites partie de ces gens qui se considèrent “tolérants”, soyez-le jusqu’au bout et acceptez que des personnes qui ne pensent pas comme vous ne soient pas nécessairement des “tarées”.

      Parce qu’on est en 2012 on ne devrait pas avoir d’approche un tant soit peu spirituelle du monde qui nous entoure ? Il ne s’agit pas de régression moyen-âgeuse, il s’agit de se poser des questions sur la place de l’homme sur terre. La philosophie n’est pas réservée aux sages de l’antiquité…
      Le scoutisme peut y contribuer dès lors qu’il permet à des enfants, notamment des citadins déconnectés, de retrouver un contact plus sain avec la nature et donc avec le monde qui les entoure et dont ils sont une partie. Qui a parlé de jouer les ermites dans une colline abandonnée ? Et même si c’était le cas, en quoi serait-ce pire que d’habiter seul dans le luxe de 20m² au sommet d’une tour en béton ?

      Cessez donc un peu de jouer les jeunes filles effarouchées. Ces femmes m’ont l’air plus éveillées que vous et peut-être serait-ce à vous d’ouvrir un peu les yeux. Ou de vénérer la Déesse Bêtise sur l’autel de la télévision…

      Après comme disait l’autre : chacun sa route, chacun son destin ! Les plus fous ne sont pas toujours ceux que l’on croit…

  8. Lionne T. dit :

    Merci !
    Le scoutisme m’a apporté énormément pendant un certain nombre d’années, et maintenant c’est moi qui transmets à d’autres ce que j’ai reçu … Amitiés solides, esprit de solidarité et d’initiatives, un idéal plus que beau … Merci à toutes mes cheftaines qui m’ont tant donné, et merci aussi à mes guides qui continuent de m’apprendre beaucoup de choses !
    A bientôt,
    FSS ;)

  9. Arwen dit :

    @Alice: je crois justement que c’est justement parce que nous ne sommes pas effrayées par ce qui est différent que la plupart d’entre nous sont là, sur ce site.
    Quant au scoutisme, que de souvenirs merveilleux….
    En revanche, il est de mon point de vue très important que le mouvement ne soit pas mixte car l’éveil véritable de la féminité/virilité ne se fait bien qu’entre personnes du même sexe. Il est âge où il faut se construire en vérité et pour cela, conserver un espace non mixte où l’on n’a pas à se soucier du regard des personnes “de l’autre sexe” est à mon sens une bénédiction trop rare.

Un truc à dire ?