Inaccessible pour eux, ils l’insultent

 

“C’est moi? C’est quelque chose que moi j’ai fait? C’est mes vêtements?” ” Elles n’ont qu’un choix: adapter leur façon de vivre ou partir”…

On ne peut que s’indigner de la situation tragique que vivent les femmes de ce quartier de Bruxelles. Mais surtout on s’inquiète du recul de la liberté des femmes en plein cœur de l’Europe. A Paris, Lyon ou Nice, ce sont chaque jour des centaines de femmes qui sont insultées.

Problèmes de tenue? de police? de gestion communale? Très peu pour nous!

 Car ces insultes ont lieu dans des quartiers bien précis qu’on appelle aujourd’hui « populaires », afin de ne pas dire à forte densité d’immigrés. Bien-pensance quand tu nous tiens… Après le visionnage de cette vidéo, on comprend mieux pourquoi ces hommes obligent leurs femmes à porter le voile ou à cacher leurs formes dans des vêtements trop larges.

Notre certitude est que la femme européenne rayonne, par sa beauté, son charisme  et son intelligence. Pour ces hommes qui  la désirent mais ne la toucheront jamais, la seule façon de l’atteindre serait de l’insulter.

Alors mesdames et mesdemoiselles, ne baissez plus la tête et redressez-vous. La plus belle réponse que vous pourrez faire à ces malotrus est de leur jeter votre beauté au visage!

Dans tous les cas, chapeau bas pour Sofie Peeters, réalisatrice du film documentaire Femme de la rue, sorti fin juillet, créant une vaste polémique en Europe.

 

Reine

1 commentaire pour "Inaccessible pour eux, ils l’insultent"

  1. ROSSEL dit :

    Combien parmi celles qui se font insulter osent simplement mettre le bon bulletin dans l’urne lorsque l’occasion leur en est donnée ? A celles-ci va ma compassion et ma solidarité . Pour les autres ,elles n’ont que ce qu’elles méritent et au moins cet ignoble harcèlement aura t-il peut-être l’utilité de leur ouvrir les yeux.

Un truc à dire ?