Que l’on m’appelle Mademoiselle…

mariage

Jusqu’à l’heure du mariage.

La récente polémique relayée à grands renforts par les médias français sur la revendication des féministes visant à faire abolir des fiches administratives – mais aussi du langage courant- l’utilisation du “Mademoiselle” a inspiré à la rédaction de Belle et Rebelle quelques réflexions.

“Mademoiselle”, affreux synonyme d’un patriarcat fasciste et liberticide ? Hum…

D’abord, nous, à B&R, nous aimons -nous aimions, pour les femmes mariées- nous faire appeller Mademoiselle. Déjà, parce que ça change de cet horrible “Miss” ou pire “la Miss” terriblement symptomatique de cette société en déliquescence, sans repères et sans destin.Ensuite, parce que c’est joli, élégant et courtois.

Aussi, parce que c’est initiatique. Un jour on vous appelle Mademoiselle, un autre, Madame, parce que vous aurez juré amour à un homme, que vous vous serez donnée entière à celui que vous aimez et qui vous aime. Celui pour qui vous perdrez le nom de votre père et votre “Mademoiselle”, cet homme vous devra beaucoup. La promesse d’un amour pour toujours…Allez, si certaines bataillent pour les avancées du féminisme, je ne vois pas pourquoi nous, à B&R nous ne bataillerions pas pour l’amour pour toujours…

Sur le blog d’un odieux connard (sic!), on peut trouver à peu près tout ce qui peut être dit sur le sujet. N’hésitez pas à jeter un œil à cet article charnu et fort amusant.

Et surtout, donnez-nous votre avis. Tenez-vous à ce qu’on vous nomme Mademoiselle ? Détestez-vous cela ? Cela nous intéresse.

Louise Demory

21 commentaires pour "Que l’on m’appelle Mademoiselle…"

  1. Mathilde dit :

    Marrant l’article de l’odieux connard. Sûr que si c’était le contraire, que les hommes avaient “mondamoiseau” et “monsieur” et nous les femmes, simplement madame, que les féministes hurleraient au scandale. “Comment ça ?? Les hommes peuvent choisir et pas nous ? Mais quelle honte!”
    A force de tout vouloir comme les mecs, elles en deviennent ridicules.

    Mademoiselle Mathilde.

  2. Prete dit :

    Juste un petit commentaire. Je me suis mariée en 1982 et j’ai toujours souhaité porter mon nom patrimonial. J’étais Madame suivi de mon nom de jeune fille. Et je ne le regrette absolument pas. Divorcée sept ans plus tard c’est tout de même plus simple du point de vue professionnel. Enfin je tiens à garder le nom de celui qui me l’a donné, mon père. De même que mes filles portent aujourd’hui le nom de leur père et non le mien, précédé de mademoiselle pour le moment !

  3. pierre le vigan dit :

    moi j’aime bien dire ou écrire “mademoiselle”, surtout le dire, c’est respectueux, c’est charmant, c’est flatteur, etr il y a une petite dose de disponibilité supposée, d’où une infime dose de pré-coquinerie plv

  4. Morenita dit :

    Mon avis est partagé même si pourtant, je précise bien mademoiselle dès qu’on me le demande.
    Mais il est vrai qu’il peut y avoir un âge, malheureusement, où les femmes peuvent être gênées de se faire encore appeler mademoiselle. Et cet intrusion dans la vie privée, les hommes en sont dispensés.

  5. Morenita dit :

    *Cette intrusion.

  6. Jeanne dit :

    je me suis mariée il; a deux ans maintenant, et l’on m’appelle toujours mademoiselle… et ca me fait rougir, meme a 24 ans! Je trouve ca personnelement emouvant, surtout peu de temps apres le mariage, de passer de mademoiselle a madame, meme apres 2 ans!
    J’ai toujours entendu mon pere appeller mes copines “mademoiselle”, meme a la petite école, c’est a la fois mignon, émouvent, et prarique. Je ne vois pas ce qui’il y a de sexiste… Je trouverais plutot normal que les hommes se pleignent de ne pas avoir leur mademoiselle!

  7. AXL dit :

    “J’appelle ça enculer les mouches” (featuring JP Bacri)

    Quand on voit l’état de notre société et que l’on pense qu’il y a des gens qui perdent du temps et de l’énergie sur ce genre de problématique, cela donne un peu le vertige…

    C’est le côté fascinant du féminisme ceci dit, à l’heure des tournantes, des burqas, des mères célibataires à demi clochardisées, et des meufs qui se se font péter la gueule si elles ne donnent pas leur 06, urgence et priorité à se pencher sur sur les susceptibilités de l’ego si on est appelé Madame ou Mademoiselle…

    • Léa dit :

      Comme ça, il y a des gens qui perdrent du temps et de l’énergie à réfléchir à ce genre de problématique? Et toi? Que penses-tu faire en répondant à cet article? C’est toi qui me donne le vertige.

    • H.N. dit :

      Quand on voit l’état de notre société et que l’on pense qu’il y a des gens qui perdent du temps et de l’énergie sur ce genre de problématique, cela donne un peu le vertige…

      >> En même temps à quoi sert de pondre un article pour répondre aux bêtises des féministes?

  8. Morenita dit :

    Entièrement d’accord avec AXL.

  9. Léa dit :

    Bonjour,

    J’ai 31 ans, mariée depuis 6 ans et je n’ai pas d’enfant. Voilà. Un ex collègue me disais toujours en me voyant “ hey! Petite mademoiselle“ en sachant très bien que j’étais mariée.. Je lui ai dit de m’appeller par mon prénom puisqu’il était trop con pour m’appeller de façon respectueuse. Basta!

  10. Léa dit :

    J’aimerais apporter une petite note ici. Au Québec depuis 1980, les femmes conservent leur nomde jeune fille après le mariage. Donc le madame ou mademoiselle est très peu utiliser. Les hommes s’en servent surtout pour nous insulter en insistant sur la mademoiselle. Autre chose, une femme qui n’a pas d’enfant n’ai pas considéré comme femme? Alors que sont celles qui tombent enceinte et qui font des fausses couches??? Des petites madames????

  11. Marie dit :

    Chère Léa,

    je vous comprends et je trouve qu’en effet, il y a un certain usage du “Mademoiselle” qui est insultant: je connais une avocate brillante qu’un de ses clients grossiers appelait “Mademoiselle” plutôt que “Maître”, pour bien marquer sa volonté de domination et sa condescendance. Ou encore une femme (mariée !) de 80 ans qui trouvait pénible d’être appelée Mademoiselle après 50 ans de mariage ! Je crois qu’on pourrait répliquer en appelant “jeune homme” l’homme qui nous parle ainsi…

    Ensuite, on pourrait en débattre paisiblement: est-ce que la suppression du mot aidera au changement de ces comportements de goujats, ou pas ? Je pense que non. Il y a un usage respectueux du mot “‘Mademoiselle” (le seul que l’auteure de cet article semble avoir jamais rencontré: j’en suis heureuse pour elle), il y a un usage grossier. Supprimer le mot risque de supprimer un usage qui peut être poli, voire galant, respectueux et charmant, et il n’est pas certain qu’il supprime en même temps l’usage grossier…

    De fait, dans la vie professionnelle, l’usage du “Mademoiselle” tend à disparaître il me semble, chez les gens bien élevés qui considèrent que le fait d’être marié ou de ne pas l’être relève de la sphère privée. Alors, légiférer me semble très inutile.

    Marie

  12. Sid dit :

    Je tiens à mon Mademoiselle! pire: on m’appelle Madame, je m’offusque, na!

  13. Tititi dit :

    Je suis en couple depuis 10 ans, on a un enfant et je suis pas mariée. Une copine mariée depuis un an, en couple depuis moins longtemps que moi, vient de m’envoyer son faire-part de naissance de son loulou : “mademoiselle Gnagnagna”. Tandis qu’elle, sur le dit faire-part, c’est “Monsieur et Madame Nom du monsieur/Prénom du Monsieur.” C’est quand même débile, non ? Moi c’est madame et point barre, je suis plus une gamine… Quand on m’appelle mademoiselle, je réponds “Non, c’est madame, ça fait un bail que j’ai perdu ma virginité…” Et hop, gros malaise… Hin hin hin…

    • Ménéhould dit :

      c’est vrai que le mademoiselle, c’est pas sympa. Pour une maman, c’est pas possible. Mais j’ai été moi même dans le cas de votre amie et j’ai été bien embêtée pour écrire l’enveloppe: Ok pour le Madame, mais madame quoi? Pas suivi de votre nom de jeune fille car vous n’êtes pas votre mère! Et vous ne portez pas non plus le nom de votre mari… dilemme…
      Personnellement, j’ai juste écrit le prénom. Ni madame, ni mademoiselle!

  14. Tititi dit :

    (suite, parce que j’ai relu l’article) :
    Je ne suis pas mariée, ça n’empêche pas que je me suis donnée “entière” (quelle expression idiote, en passant, bref) à mon homme, mon compagnon depuis 10 ans, le père de ma fille. On doit m’appeler Mademoiselle quand même, alors ?

  15. Marina dit :

    La loi de “Mademoiselle” existe en France depuis 1974. Il est stipulé qu’une femme a le droit de garder son nom et de le transmettre à ses enfants lors d’un mariage et une autre close affirme qu’une femme n’est en aucun cas tenu en obligation de fournir un justificatif de mariage si elle veut être appelé “Madame”. Les féministes et les femmes en général demande simplement l’application de la loi. En effet, certaines banque refusent encore de marquer Madame lorsque celle ci n’est pas mariée. Une femme vivant avec une autre femme ou souhaitant être juste être concubine devrait être appelé mademoiselle toute sa vie? Les femmes demandent simplement d’avoir le choix

  16. BlueValentine dit :

    Ce qui est embêtant avec le “Mademoiselle” m’a dit un jour ma mère, c’est d’avoir les gros lourdauds libidineux qui nous abordent en sussurant “Madame ou Mademoiselle ?”…
    C’est un joli mot que Mademoiselle. Mais j’avoue qu’il me plairait que les hommes aient leur “Mondamoiseau”. Que ces mots deviennent marqueurs de mariage pour les deux sexes : mariage et maturité…

Un truc à dire ?