Mon meilleur ami gay non conformiste

Meilleur ami gay

Comme toutes les jeunes filles normalement constituées de la décennie 10’s, j’ai un meilleur ami gay. Il me raconte ses histoires de cœur, ses histoires de cul. Je lui raconte les miennes. Il paraitrait que c’est normal/sain/hype/moderne/obligatoire pour être une femme épanouie (rayez la mention inutile).

Je vous le jure, je l’ai lu dans Glamour et mes copines y croient dur comme fer. En même temps, je vous l’accorde, nous avons toutes la même bible.

Lundi dernier, Guillaume et moi sommes allés boire un verre en fin de journée, comme à notre habitude. Après une journée harassante, moi à la fac, lui dans sa boite de comm’ d’Oberkampf. La discussion a débuté logiquement sur les péripéties du week-end. La soirée avec ses potes dans le Marais, une pinte au Cox (il aime bien la muscu et les polos Fred Perry), puis la suite au Dépôt (il aime bien quand ça fait mal). Je vous épargne les détails, on serait plus proche de Guillaume Dustan que de Montherlant… Jusque là tout va bien. Sauf que, d’un seul coup, Guillaume s’est mis à me parler de son jardin secret, le vrai, celui qu’il n’a jamais confié à sa meilleure amie fille. Guillaume a une fascination depuis une bonne dizaine d’années, bien avant son coming out, pour Jean-Marie Le Pen. Alors là, un grosse claque dans ta gueule Diane. Tout y est passé, même les détails les plus hardcore. Le bulletin de vote des Présidentielles de 2002, l’invective récente à Cohn-Bendit « pédophile » au Parlement Européen, les vidéos YouTube des meilleurs citations de Jean-Marie, la fausse domiciliation dans le Var pour pouvoir voter aux Régionales, l’abonnement à Têtu remplacé par celui à Minute. Le Tsunami. Je m’attendais à tout (Bareback, Sida, Fistinière), mais surement pas à ça. C’est simple, jamais nous n’avions parlé politique. Certes, je ne l’avais jamais vu en compagnie d’un mec exotique. Mais il m’apparaissait juste comme un hédoniste légèrement efféminé et non comme un homme pouvant comprendre mes préoccupations du quotidien.  La cerise sur le gâteau a été la critique de Marine, qui selon lui, « n’a pas de couille ».

Evidemment Guillaume, évidemment. Mais par défaut, il lui donnera sa voix, car « y’en a marre ».

Merci Glamour.

Mon meilleur ami gay vote Le Pen. Rien n’est tout à fait perdu.

Diane Renaldi

9 commentaires pour "Mon meilleur ami gay non conformiste"

  1. AXL dit :

    Une journée harassante à la fac… j’aime ces articles plein d’humour!

    Enfin, les pédés sont avec nous ,on est sauvé! Vite Marine sur un char à la Gay Pride pour le droit de s’enfiler joyeusement sans être embêtés par les vilains islamistes barbus ( un peu “Sexy Bears” mais vraiment trop méchants!)…

    “Hédoniste légèrement effeminé” comme qualificatif pour un mec qui fréquente le Dépôt que désertent même les pédés hardcore tellement c’est dégueulasse, c’est aussi un litote vraiment délicieuse…

    C’est fascinant quand même cette tolérance vaguement admirative pour les “gays”, un hétéro qui fréquenterait ouvertement et fièrement les boites à cul ou le bois de Boulgne ne serait certainement pas un “hédoniste légèrement masculin” mais (à juste titre) un “gros beauf pitoyable, pervers et obsédé sexuel”.

    Tout ceci pour dire que je ne comprends pas bien le sens de cette fiction (en espérant que cela en soit une…)…

    • Diane dit :

      AXL merci pour votre réponse, elle m’évitera une longue exégèse. Cet article, ironique, visait justement à ridiculiser certaines postures, que vous décrivez longuement. En utilisant le ton des magazines féminins. Le 2 en 1, comme les shampoings.

      Il ne me semble pas que ce site soit un chantre de l’homofolie, qu’elle prenne le visage de la gaypride, ou d’une tendance acerbe, de la part de certains partis politiques, à la récupération humaniste de “ceux qui vivent à travers leur sexualité” (Aurelien, rappeur de Caen).

      Détendez vous, j’ai l’impression, salace, que beaucoup de choses vous exaspèrent. Je vous conseille “Confession d’un masque” de Mishima, pour étendre le champ des possibles. :)

  2. Personne dit :

    Il existe vraiment des femmes qui à la fois lisent Glamour et écrivent sur ce site ? Nous ne sommes vraiment plus à une contradiction près, dans ce monde.

  3. Minouche dit :

    Non, rien n’est tout à fait perdu.

    Je suis “allogène”, compagne d’un “de souche” qui m’ a fait une adorable petite métisse et je vote FN! Par contre, j’ai pas d’ami gay…

  4. Cédric dit :

    La France sera sauvée quand une large majorité de français de souche aimeront leur pays.

  5. Arsouille dit :

    Interview de Marine Le Pen dans le prochain numéro de Têtu daté de Décembre. Gaynial…

    Belle et Rebelle à la pointe de la société. Diane serait-elle visionnaire ?

  6. H.N. dit :

    On n’est pas très loin du Raphaël Malher dans la ‘Bicyclette bleue’ (grand monument de l’Identité Française).

    À ratisser large, on drague tous les déchets…

  7. Arwen dit :

    Oh put…. Autrement plus stylé comme coming out! Et surtout autrement plus risqué.
    Excellent, vraiment! Cet article m’a fait sourire je dois dire, merci.

Un truc à dire ?