Les vertus du lait d’ânesse

lait d'anesse

Apprécié par les Grecs comme un inestimable remède, considéré comme le plus efficace des contre-poison par les Romains et  utilisé pour soigner les maux les plus douloureux des rois de France harassés par d’innombrables  guerres ; la réputation du lait d’ânesse n’est plus à faire. Hippocrate  lui-même le prescrivait à ses patients pour pallier à toutes sortes de maux.

Le fait que la production de ce lait soit assez rare en Europe s’explique par le fait que six traites par jour permettent  l’obtention de seulement  deux litres de lait (contre trente pour une vache). Forcément beaucoup moins rentable… De plus l’ânesse ne délivre son précieux nectar qu’en présence de son petit .Madame a ses exigences ! Impossible donc  d’en faire un animal corvéable à merci comme sa pauvre cousine la vache.Son lait est celui qui se rapproche le plus de celui de la femme. Il ne contient pas de caséine coagulable (protéine du lait dont la fermentation est à l’ origine de tous les fromages), il est de ce fait beaucoup moins gras et se digère très facilement.

Il est excellent pour la peau.

Surtout celles  à problèmes, il purifie et régénère. Il n’empêchera pas vos rides d’apparaitre mais on l’utilise très souvent pour les vieillissements précoces du derme,  comme les sécheresses cutanées.  Ses bienfaits agissent sur notre  épiderme extérieur mais aussi sur l’intérieur de nos petits corps endoloris. Les ferments qu’il contient agissent de manière bénéfique sur la flore intestinale et permettent une  détoxification du foie tout en douceur.

En résumé il est le remède à nombre de nos petits tracas  du quotidien.

Il se trouve dans toutes les bonnes épiceries bio et commence à apparaitre dans certaines crèmes.  Comme la production est rare son prix est un peu élevé. Mais il est à la fois crème de jour, de nuit, anti-rides, purifiant,  exfoliant, et hydratant… donc finalement on s’y retrouve !

De plus il est sain et naturel et ça, ça n’a pas de prix.

Diane fisher

Un truc à dire ?