Les héros de notre enfance

albator

Qui n’a jamais rêvé d’étriper cette niaise de Dora l’exploratrice ? Comment ne pas s’arracher les cheveux devant les dialogues asthéniques de Titeuf et de son zizi sexuel… 

Mais grand Dieu pourquoi les dessins animés « nouvelle génération »   sont ils tellement surannés ?!

Oui les dessins animés c’était sacrément mieux avant !!

Déjà l’intrigue ! Encore aujourd’hui et même avec le recul j’ai du mal à comprendre si dans Albator, les syvidres étaient dans le même camp de méchant que les humanoïdes. Dans Juliette je t’aime finalement est ce qu’elle préfère Hugo ou François le prof de tennis ? Ah oui et aussi, de quoi part cette fichue  rivalité  entre Candy et  Elisa et Daniel ?! Et croyez moi la liste est encore très longue. Aujourd’hui ça va, j’arrive à suivre, pas de problème : Dora doit d’abord se pointer au château puis passer par la rivière pour enfin arriver chez son cousin Diego. En même temps  j’ai aucun mérite la carte l’a au moins répétée 6 fois…  

Les lieux !! L’espace intersidéral, les voyages dans le temps, les orphelinats, les paquebots transatlantiques de la jeunesse de Spirou ont laissés place aux cours  de récré, aux  jungles et aux appartements. Non vraiment ça aide à développer l’imagination et puis c’est tellement  sympa…

Les référents ! Ulysse 31  héros de l’odyssée, archétype de l’européen, fort, viril, en quête perpétuelle. Les chevaliers du zodiaque qui, eux aussi s’inspirant de la mythologie grecque avec la déesse Athéna, ou encore,  Albator le corsaire tourmenté qui défend son idéal. Aujourd’hui Franklin la tortue apprend à faire ses lacets. Oui Messieurs, désolée avant l’univers des reptiles à carapace c’était les tortues ninjas maintenant c’est Franklin la tortue…

L’esthétique. Il est clair que le niveau a nettement baissé. Les dessins animés, même pour tous petits, de l’époque comme les Barbapapa n’étaient peu être pas de toute beauté mais ils avaient au moins le mérite d apporter un concept et un vocabulaire nouveau.

Alors arriver à cette étape de l’article il est normal que vous pensiez que je suis juste une fan d’animation nippone (qui, il est vrai demeure de très grande qualité). C’est pourquoi je ne manquerais pas de vous parler aussi des mondes engloutis, des cités d’or, des schtroumpfs, de Spirou ou de Tintin qui avaient en plus l’avantage de renvoyer au neuvième art. Jolie porte d’entrée pour la littérature de jeunesse.

Bref, personne n’est épargné par les foudres du politiquement correct pas même les dessins animés. Toujours plus de dévirilisation: Martin Mystère remplace Albator. Toujours plus de discrimination positive: Olivier et Tom devient Kung Foot. Toujours plus de régression intellectuelle: Bonne nuit les petits cède sa place aux Télétubbies.

 Finalement  Deux choix s’imposent  soit celui de cassez vos télévisons ce qui est plutôt une bonne option mais somme toute un peu excessive – d’autant plus qu’il existe encore  quelques rares bonnes émissions ; quoi que en cette période présidentielle…-Soit celui d acheter en masse (et ça n’est vraiment pas souvent que je conseille d’acheter en masse !) des dizaines de coffrets des mondes engloutis  et autre chevaliers du zodiaque.

Devenons les gardiennes de cette fichue télécommande et réapproprions nous les héros de notre enfance pour le salut des nouvelles générations de marmots.

Diane Fischer

4 commentaires pour "Les héros de notre enfance"

  1. Irène dit :

    On peut aussi se passer des dessins animés, ça n’a jamais tué personne… Au contraire. Et puis ça évite tous les désagréments de l’écran pour les cerveaux et les yeux des petits, qui n’ont vraiment pas besoin de ça.
    Que, plus grands, ils aient de temps en temps l’occasion de regarder un bon dessin animé ou un bon film, pourquoi pas. Mais enfin, franchement ça peut attendre.

  2. Agnès dit :

    Vous avez oublié les formidables “Il était une fois” dont le plus connu est “Il était une fois la vie”. Ce dessin animé permet d’expliquer aux petits (et aux grands) comment fonctionne le corps humain et le cycle de la vie. Chaque élément de ce corps est représenté par un personnage : les globules blancs, les globules rouges, les enzymes, les hormones, les vilains virus et les horribles bactéries… J’étais absolument fan de ce dessin animé quand j’étais gamine. Cocorico : c’est une production française à laquelle ont participé de nombreux pays. Je ne peux m’empêcher de vous coller le lien pour aller regarder le générique : http://www.youtube.com/watch?v=fxdUEvuYE4E. Pour une fois que ce dernier fait l’apologie de la vie, profitons-en !

  3. Jeanne Q dit :

    Ne pas oublier Denver le dernier Dinosaure et Princesse Sarah!…
    Je voulais juste rajouter que Heureusement il y a Bob l’éponge!

  4. The X dit :

    Récemment, chez une connaissance, le môme de 10 piges calé et abruti devant la télé (d’ailleurs il est livré à lui même, il ne fait que ça) regarde un dessin animé. Je tends l’oreille et tombe sur une apologie des prisons ouvertes dans un dessin animé. Une vérité assénée sans objection, ”oui comme cela les prisonniers sont plus heureux et ils ne récidivent jamais!” Puisqu’on vous le dit.

    Souvent, je tends l’oreille et me rends compte de bourrage de crâne des enfants dans les dessins animés sur différents sujets d’actualité de société. Une vraie propagande . Une sorte de plus belle la vie version tête blonde….

Un truc à dire ?