L’entretien du jour :: Flore, de la misère à la petite rapine

Flore, de la misere a la petite rapine

Voici, reproduit ci-dessous, mon entretien avec Flore, une jeune femme dont j’ai fait connaissance sur un site de forum bien connu. Merci à elle qui a bien voulu se livrer.

Bonjour Flore, avant de rentrer dans le vif du sujet, pouvez-vous vous présenter pour les lectrices de Belle&Rebelle ?

Bonjour  B&R. Je m’appelle donc Flore, j’ai 31 ans, je suis secrétaire médicale dans un cabinet d’orthodontiste, j’ai trois jeunes enfants entre 2 et 6 ans et un mari qui travaille dans le service des ressources humaines d’une grande banque. En deux trois mots, je n’aime pas la télé, nous vivons en banlieue grande ceinture, nous allons souvent en forêt, j’aime la mode et la peinture italienne, j’aime Belle et Rebelle, et j’adore m’occuper de mes enfants pour qui j’ai repris un travail au tiers temps.

Et tu as une particularité…

Oui, comme mon mari et moi gagnons trop pour être aidé par la Caf et autres services sociaux et pour être épargnés par les impôts, mais trop peu pour survivre entre les traites de la maison, les scolarités et la cherté de la vie, j’en suis réduite à voler dans les supermarchés.

A voler ?

Oui, je vole ce que je ne peux pas acheter, les choses affreusement chères, ou dont je trouve que les supermarchés eux-mêmes volent les clients. Par exemple, la viande, elle est achetée une bouchée de pain aux éleveurs, mais nous la payons plusieurs dizaines d’euros le kilo. Comme nous ne mangeons de la viande que deux fois par semaine, je vole les beefsteaks. De même, la lessive est vendue aux alentours de 10€ le paquet. Je vous laisse imaginer le nombre de lessive que je fais dans un mois avec trois gosses à la maison…

Mais pourtant, vous et votre mari travaillez…

Oui, moi au tiers temps (donc un salaire qui va avec) et mon mari gagne un smic et demi. A nous deux, avec le peu que nous donne la CAF, nous avons 3100 € par mois. Ce qui est pourtant beaucoup d’argent. Rendez-vous compte, cela représente plus de 20 000 francs par mois : c’est énorme !

Oui, mais vous ne vous en sortez pas ?

Non, une fois payés les frais de l’appartement, les impôts, les scolarités, la nounou, l’essence et quelques autres frais incompressibles, il ne nous reste selon les mois que 100 ou 150 euros pour les courses, les loisirs, l’habillement. Autant dire rien du tout.

Comment avez-vous commencé à vous débrouiller comme cela?

Et bien, un jour, sans y faire attention, j’ai omis de présenter à la caissière un paquet de lessive justement, et lorsque je suis rentrée à la maison et que j’ai étudié le ticket de caisse, je me suis rendue compte que j’arrivais à avoir à manger sans faire l’impasse sur la lessive. Et vice versa.  Les jours suivants, lorsque je me suis rendue au supermarché, j’ai essayé à nouveau, et cela a fonctionné. Alors, j’ai ritualisé le truc : une fois, je ne paye pas les couches, une fois, je ne paye pas la lessive, une fois, je ne paye pas la viande, une fois, les produits d’entretien de la maison. Ainsi, j’arrive à peu près à me débrouiller. On continue à manger pas mal de pâtes accompagnées de légumes et je fais moi-même les desserts (pour faire des économies), mais on n’est plus privé de viande, de fromage et la farine est de meilleure qualité.

Quand vous dites que les supermarchés pratiquent des prix honteux par rapport aux prix auxquels ils les touchent auprès des producteurs, vous ne vous inventez pas un peu des excuses pour justifier vos méfaits ?

C’est sûr qu’il faut s’organiser avec sa conscience. Croyez-moi bien que si j’avais le choix, je ne le ferai plus. Et puis le faire, ne signifie pas pour autant rouler sur l’or, ni ne courir aucun risque. Avant, à la fin du mois, j’avais plus un radis, maintenant, à la fin du mois, j’ai 50 € pour emmener mes enfants au ciné (à la séance du matin, la moins chère !). Donc bon, je ne suis pas encore un criminel en col blanc. Juste un criminel en chaussure d’occaz ! Et puis, je me ruine les nerfs à faire cela à cause de la peur. Je ne prends aucun goût à ressentir ces injections d’adrénaline, vraiment.

Et comment vous faites alors pour ne pas payer certains produits ?

Je ne préfère pas le dire pour éviter aux éventuels responsables de magasins nous lisant d’attirer l’attention sur ma technique…bien qu’elle n’ait rien de révolutionnaire !

Vous êtes-vous fixé des règles ?

Je ne vole que dans les grandes surfaces, jamais chez les petits commerçants. Je ne le fais pas en la présence de mes enfants, je n’en parle à personne. D’où mon besoin d’en parler anonymement.

Encourageriez-vous les femmes dans votre situation à faire comme vous ? À voler dans les supermarchés ?

 Je ne sais pas trop…d’un coté, je me dis que plus on sera, plus cela lèvera le voile sur un tabou : les nouveaux pauvres, des pauvres qui bossent. D’un autre coté, je me dis que voler c’est tomber dans un engrenage effroyable. Une sorte de dépendance en quelque sorte…

6 commentaires pour "L’entretien du jour :: Flore, de la misère à la petite rapine"

  1. Héloïse dit :

    Flore, la lessive vous pouvez la faire vous même avec du savon de Marseille : 1 savon = env.12 litres de lessive. C’est pas cher et ça marche aussi bien que la lessive du commerce ! (L’odeur en moins : éventuellement rajouter qq gouttes d’huiles essentielles)

    Bon, pour la viande, j’ai pas de solution. Je ne juge pas le vol quand on n’a pas d’autre solution et si c’est en grande surface. Cela revient à voler des voleurs ! Mais bon, moi je ne pourrai pas : je tremblerai tellement qu’on me remarquerai tout de suite. Et la honte si on se fait attraper, je n’ose y penser… Mais je suis dans la même situation : 4 enfants, 1 salaire de1600 € et très peu d’aide de la CAF car pas d’allocation logement puisque nous sommes propriaitaires (à crédit). On s’en sort très difficilement.

  2. ben dit :

    Ou alors elle arrete de voler et se passe d’une séance de ciné à 50 euros pour voir une bouse…

  3. Desert-Eagle dit :

    Je n’ai jamais nié que la vie est chère et que les aides sont distribué inégalement mais je comprend pas qu’avec 3100€ par moi on ne puisse pas s’en sortir !!
    Mais peut être que Flore à vue trop grand en voulant acheter une grande maison avec un sénic neuf à 30 000€ payé à crédit pour transporter la marmaille … non franchement je ne comprend pas !

    • Flore dit :

      Bonjour,

      Non, je n’ai pas de crédit consommation sur le dos pour des voitures ou des téléviseurs; juste 1000€ de remboursement de prêt immobilier + 500€ de pret travaux (oui, nous avons acheté un appartement pourri parce que c’est moins cher) + 3 x 200€ par mois pour les scolarités des enfants- cantine + 400€ (EDF gaz telephone assurances diverses…) + 200€ (essence + assurance) + les impôts
      Faites votre calcul, il n’y a aucune place pour les frivolités dont vous me soupçonnez.

      Par rapport au ciné, non, je n’emmene pas mes enfants voir ces bouses dont vous parlez. Nous essayons de leur montrer de jolies choses, de les emmener au musée, dans les zoos ou dans des lieux culturels qui nous semblent appropriés pour des enfants (châteaux, jardins, etc…)

  4. Christophe dit :

    Justifier de seulement 3.100 euros de revenus par mois pour voler, vous poussez le bouchon un peu loin…. C’est le revenu médian par foyer français !
    Moi-même j’ai un revenu proche du votre avec 4 enfants… Mais bon j’ai toujours été la fourmi avec autour de moi beaucoup de cigales…

  5. Sandrine B. dit :

    il ne faut pas se voiler la face , flore et son mari ne sont pas un cas unique, mais ont justement choisi de ne pas vivre à crédit ( hormis pour la maison ) et de se contenter de ce qu’ils ont ,ce qui n’est pas le cas pour beaucoup qui plongent dans le surendettement
    ils font partie de ces classes moyennes qui s’appauvrissent aujourd’hui
    je pense sincèrement qu’il ne doit pas être évident de vivre sur paris et proche banlieue avec 3000€ quand on a 3 enfants , avec ces revenus ils n’auraient pas trouvé de logement social et quant aux loyers ils sont prohibitifs , l’accès à la propriété est un choix juste
    je n’encourage pas flore à voler , je la juge pas mais l’incite à trouver d’autres solutions comme les amap par ex où les producteurs y vendent la viande sans intermédiaires
    bon courage à vous flore

Un truc à dire ?