J’ai la peau douce dans mon bain de mousse

j'ai la peau douce

« J’ai la peau douce dans mon bain de mousse…» chantait Alizée. Pour avoir une peau toute douce cet été (et le reste de l’année), B&R vous donne une astuce : le gant de crêpe ou gant kessa.

Le gant kessa est un gant de crêpe tissé à partir de pur fil de viscose anglais, torsadé et élastique. C’est un gant doux au grain fin qui convient parfaitement aux peaux délicates. Sa douce rugosité, sa légèreté et sa souplesse en font un gant fonctionnel, pour le corps et le visage. Rien à voir avec le gant de crin qui arrache et vous fait ressembler à un peau-rouge.

De taille unique mais extensible, ce gant exfolie les peaux mortes de l’épiderme et il permet de lutter contre l’aspect peau d’orange. Il revitalise l’épiderme et il stimule la microcirculation sanguine. Il laisse la peau douce et éclatante de santé !

Il s’utilise comme un gant de toilette au quotidien sous la douche ou dans le bain, avec du savon ou du gel douche. Il a une durée de vie illimitée à condition de respecter certaines règles d’hygiène de base : il faut bien le rincer après utilisation et choisir un gant qui soit lavable en machine. Un lavage régulier permettra d’éviter la prolifération des moisissures et des bactéries. En revanche, pas de sèche-linge !

Sur les forums, on vous explique qu’il faut utiliser ce gant comme au hammam : une douche ou un bain bien chaud, puis du savon noir, puis un gommage avec le gant, puis du rassoul…  C’est effectivement son utilisation initiale dans les hammams en Orient mais une utilisation quotidienne lors de la toilette donne de très bons résultats et ce n’est pas une activité chronophage.

Mais alors, combien coûte cette merveille ? Environ 5-6 euros, tout dépend des commerces ou des sites Internet.  Le plus important est d’acheter un gant qui soit lavable en machine et qui soit de bonne qualité.

Agnès Pinson

1 commentaire pour "J’ai la peau douce dans mon bain de mousse"

  1. André dit :

    J’aime bien la fleur de lys sur la baignoire. Joli clin d’oeil, un 13 juillet.

    En tout cas, votre dessinatrice est douée, l’aspect suranné des dessins est remarquable.

Un truc à dire ?