Tribune libre :: de l’Homme d’Europe

thorgal-homme-d-europe

Tribune libre

Depuis plusieurs dizaines d’années, l’Homme Européen est devenu la cible de campagnes de culpabilisation de la part de lobbys communautaires, l’accusant de pratiquement tous les maux de notre société. Le WASP (White Anglo-Saxon Protestant) comme son cousin le WENC (White European Male Catholic), n’a plus sa place dans nos collectivités, et on le leur fait bien comprendre. S’ils veulent survivre, ceux-ci doivent s’adapter aux nouveaux décalogues du mâle moderne :
  1. Victime silencieuse tu resteras

  2. De fierté tu n’auras pas

  3. Te plaindre jamais tu ne pourras

  4. Des coups et des amendes tu prendras

  5. Les aides sociales jamais ne seront là

  6. Travailler et payer les impôt tu feras

  7. Toujours le métissage tu préféreras

  8. Le racisme anti-blanc tu subiras

  9. D’être un homme européen, toujours tu t’excuseras

  10. De toute virilité tu te débarrasseras

Comme le notait justement dans l’indispensable « Héroïsme et victimisation. Une histoire de la sensibilité », Jean-Marie Apostolidès, « dans chaque film publicitaire, l’homme blanc fait piètre figure : ce sont les femmes, les noirs, les chicanos qui lui montrent le bon produit à utiliser ou quelle compagnie de téléphone offre les tarifs les plus avantageux. On retrouve cette idéologie dans la plupart des films tournés aujoud’hui à Hollywood. » On arrive à une citation ubuesque où « l’incitation à la fatrie des « gays » a été d’autant plus forte chez les garçons d’origine « caucasienne » que c’était pour eux la seule façon de ne pas être exclus du système victimaire… ».

Il est urgent que l’Homme Européen retrouve sa place dans notre société.

Un modèle : Lino Ventura

Si l’homme européen doit retrouver et inventer une nouvelle expression de ses valeurs viriles, c’est avant tout, j’entends déjà les cris d’effroi des misogynes, pour les femmes européennes !

Pour elles, un bellâtre ne remplacera jamais le confort et la sécurité des bras d’un Lino Ventura. Ancien lutteur, acteur et père de 4 enfants dont une enfant inadaptée, cet européen de double culture franco-italienne est le modèle de l’Homme Européen : fort, franc et tendre à la fois.

Par contre, si nous aimons les films en noir et blanc des années 1950, ce n’est pas vers un modèle passéiste que nous devons tendre. L’homme européen a effectivement changé, mais il n’est pas le seul, la femme européenne aussi ! Les deux évolutions majeures que sont la liberté et l’égalité de traitement ne sont pas antinomiques avec la réappropriation des prérogatives de l’Homme Européen. Bien au contraire mesdames, l’homme fort est l’épaule qui réconforte, le bras qui travaille et défend et l’esprit qui n’abandonne pas. Surtout, nous savons que pour devenir un homme, il faut souvent la présence d’une femme, sa compagne. Enfin, en tant qu’Identitaires, nous connaissons les patronnes de nos « patries charnelles ». De la Sainte Vierge Marie qui protégea Lyon des invasions et de la peste, de Sainte Geneviève qui empêcha l’entrée des Huns dans Paris, à Catherine Ségurane qui rendit espoir aux combattants nissards, ces modèles féminins de l’histoire de France sont pour nous des parts de notre identité.

Vers l’Homme Fort

Le premier écueil est de penser que le modèle de l’Homme Fort est la même chose que le Surhomme aux accents eugénistes. Nous aimons trop la liberté pour voir les individus emprisonnés par des barreaux médicaux et scientifiques. Pour paraphraser l’illustre Général De Gaulle, « nous sommes des peuples de race blanche, de culture germano-celto-romano-gréco-spartiate de tempérance catholique ». S’il y a bien une vertu que le militantisme nous apprend, c’est l’humilité. Nous savons que dans des situations difficiles la valeur d’un homme ne se mesure pas à la taille de ses biceps ou de son QI. Une personne souffrant de trisomie parle spontanément, sans méchanceté et surtout en disant la vérité. Qui peut prétendre être comme lui et dire la vérité à chaque instant ? Qui peut prétendre avoir autant de courage qu’un aveugle marchant dans nos rues où chaque pas est un danger ?

Une Homme Fort est avant tout un Homme Valeureux, avec des valeurs comme la force, l’humilité, la justice et la tempérance.

Enfin, un Homme Fort est défenseur de son foyer, de sa terre, un rempart pour son couple. Quand on voit l’état de délabrement physique et psychologique dans lequel est la jeunesse européenne, il n’est pas étonnant qu’elle soit parfois incapable de se protéger.

La force va de pair avec le sacrifice et le courage. Le Pape Jean-Paul II a parfaitement défini « la vertu de courage, c’est surmonter la faiblesse humaine et surtout la peur. L’homme, de par sa nature, est porté à craindre le danger, les malheurs, la souffrance (…) Pour atteindre une telle force, l’homme doit en quelque sorte aller au-delà de ses propres limites et se dépasser lui-même en courant le risque de l’inconnu ». Nous avons besoin de force pour être des hommes car « l’homme n’est vraiment prudent que s’il possède » cette vertu. Nous savons, humblement, que ce modèle est dur à atteindre et à maintenir, pour vivre ses « valeurs supérieures comme la vérité, la justice, la vocation, la fidélité conjugale, il faut que ce don d’en-haut fasse de chacun de nous un homme fort et nous murmure au bon moment Courage ! ».

Ces valeurs doivent être inculquées dans nos familles et dans les espaces communautaires que sont les clubs de sports. Il faut avoir pratiqué la boxe, art noble ou le rugby, ce sport de voyous pratiqué par des gentlemen, pour savoir que la force et le courage ne riment pas avec violence aveugle et sauvagerie. Il faut pousser la jeunesse à donner et à encaisser les coups dans les salles de gym, à se dépasser en se confrontant virilement à d’autres, à positiver sa rage en renouant avec les arts martiaux européens.

C’est aux Hommes Européens d’entamer cette révolution dans leurs corps et dans leurs esprits. Nous devons tracer une nouvelle orientation dans notre virilité et puiser pour cela dans nos racines et notre tradition plusieurs fois millénaires. A nous d’être fort !

Philippa Stokjokovic

42 commentaires pour "Tribune libre :: de l’Homme d’Europe"

  1. Luc hebrard dit :

    SALUT PHILIPPE
    Tu as raison sur toute la ligne LA TETE ET LES JANBES C’EST L’IDEAL ( juste un truc on ne peut pas non plus ètre doué pour tout ) Pour déffendre LA CAUSE chacun doit utiliser ses propres ‘Armes ‘ mèmes si elles paraissent superficielles le message peut passer par des actions L’union fait la force on a tendense à l’oublier

  2. Louis dit :

    Article avec lequel je suis dans le désaccord le plus complet. Tout d’abord, je ne crois pas à cette fameuse “dévirilastion” de l’homme blanc. Je pense que c’est un fantasme d’intellectuel qui ne sort jamais de sa bibliothèque. Ensuite, Lino Ventura n’est pas un “modèle”. Ce n’est pas parce qu’il a fait de la boxe et qu’il a été peut-être un bon père de famille, que c’est un le modèle de “l’homme fort”. Dans une guerre, ça aurait été peut-être le premier à déguerpir ! Par ailleurs, ça se trouve, il se considérait comme un homme droit, mais peut-être, s’il en avait eu la possibilité, aurait-il eu de nombreuses maîtresses.

    Personnellement, je me méfie des ces types qui se revendiquent “droit” et “bon père de famille” tel Lino ainsi que de nombreux “patriotes” militants. Leur moral est pesante. Leurs principes moraux leur permet de cacher leur peu de culture et leur incapacité à séduire. Moi je suis plutôt un libertin et j’aime séduire les femmes. Selon eux, cette attitude est quasi incompatible avec la défense de la France. On croît rêver !

    L’article parle également en plus de la moral et de la droiture, de faire un sort de combat. Là on atteint le grotesque. Ce n’est pas parce qu’on fait un sport de combat que l’on est un “homme fort” ! Si ça se trouve, tel Lino, ce seront eux les premiers à déguerpir en cas de conflits ! Tant qu’on est pas en situation réelle, on ne pourra pas discerner les courageux des “lopettes”.

    Je n’ai ni la droiture caractérisée de Lino, je ne pratique pas un sport de combat non plus, je suis plutôt libertin. Pourtant, je me considère comme un être plutôt fort. Je ne me sens pas dévirilisé. Au contraire même. Lorsque un “patriote”, vertueux et qui fait un sport de combat, fait le timide devant une jolie, moi je mets les deux pieds dans le plat sans aucune peur. Alors finalement qui est le plus courageux et le plus fort ?

  3. ROSSEL dit :

    @ Louis
    Je pense sincèrement qu’il avoir de la m…e dans les yeux pour ignorer la dévirilisation catastrophique de l’Homme Blanc. L’actualité nous en fournit assez fréquemment des exemples : troupeaux d’étudiants terrorisés par une poignée de racailles franchement basanées ,incapables de secourir leurs copines qui se font tabasser sous leurs yeux ,collège rural mis à sac par des “jeunes à problèmes” importés de banlieues dites défavorisées ,certains parents d’élèves poussant l’abjection jusqu’à déclarer vouloir inviter à diner les tourmenteurs de leurs agneaux bêlants afin de les convertir au “respect”… Aujourd’hui ,si les jeunes blanches préfèrent souvent les bras des noirs ou des arabes à ceux de leurs frères de race ,ce n’est pas par trahison ou désir malsain mais parce que les leucodermes n’assument plus leur fonction. La femelle cherche la sécurité auprès du mâle. C’est dans sa nature. Les jeunes gaulois font l’objet d’un écouillage programmé par les médias du Système afin de les transformer en chapons inoffensifs.

    Que la personnalité réelle de Lino Ventura corresponde ou pas à celle qui était la sienne dans ses films ,là n’est pas la question. Il est bien évident que Philippa Stokjokovic évoquait les valeurs ,la “common decency” au sens Orwellien du terme ,représentées par le jeu de ce magnifique acteur avec l’espoir qu’un jour elles puissent être remises au goût du jour.

    “Il est plus digne d’être vrai que d’être fort” ,”Un intrépide à faible santé vaut mieux qu’un froussard robuste” ces deux phrases ont été écrites par un orfèvre en matière de courage : Ernst Jünger. Une société pour exister à impérativement besoin de modèles. Que des individus qui ne correspondent pas à ces stéréotypes soient néanmoins honorables ,qu’un homosexuel puisse être brave ou un arabe patriote français ,à moins d’être de la plus mauvaise foi ,cela n’est pas niable. Il n’empêche qu’un tigre est un tigre et un mouton un mouton et que je caresserais le second avec moins d’appréhension que le premier.

    • Louis dit :

      “La femelle cherche la sécurité auprès du mâle. C’est dans sa nature”

      Ouais bof…Je pense moi ce qui plaît davantage aux femmes, c’est l’intelligence et la culture. Mais chacun son point de vue. J’ai séduis des femmes à côté de mecs correspondants aux mecs “virils, moraux, droits…”. Et bien, sans vouloir me vanter, avec une concurrence pareille, je n’ai jamais eu de soucis à me faire. Leur timidité me laissait tranquille avec elles. Tout au plus, ils tenaient la chandelle. Et puis pour être plus concret, leur tenu vestimentaire, c’était, comme dire, particulier.

      ” L’actualité nous en fournit assez fréquemment des exemples : troupeaux d’étudiants terrorisés par une poignée de racailles”

      Ça n’a rien à voir avec la déviriisation. Plutôt avec l’impréparation. C’est normal que les gens normaux aient peur face aux racailles. Ils ont souvent des couteaux et sont tarés. Les gens n’ont pas envie de mourir ! Donc ils se cassent en courant et ils ont raison de le faire. A 12/1, la fuite est ce qu’il y a de plus recommandé en attendant de s’organiser…

      Donc pour reprendre ta citation “Un intrépide à faible santé vaut mieux qu’un froussard robuste”.

  4. AXL dit :

    L’incapacité à séduire de Lino Ventura, fallait l’oser celle-là cher “super libertin”… C’est en effet sûr que, star de cinéma adulée, il n’a pas eu, contrairement à vous, “la possibilité d’avoir de nombreuses maîtresses”…

    Les gens “droits et fidèles” le sont donc seulement parce qu’il n’ont pas votre charme ravageur. Faut oser, mais pourquoi pas… Comme dit Audiard “c’est à ça qu’on les reconnait”…

    Vous vous considérez comme fort, bravo. C’est rare et étonnant, car en général les gens “se considèrent faibles” et s’affirment comme des grosses lopettes.

    Vous êtes libertin, et ne faites pas de sport de combat. D’une part nous sommes contents de l’apprendre, d’autre part c’est vraiment follement original…

  5. ROSSEL dit :

    Refuser de publier l’intégralité des inepties de Monsieur Louis est une attitude mesquine et tout à fait digne des tartuffes dénoncés régulièrement sur ce site. J’en suis extrêmement déçu.

    @Louis
    “Ils ont souvent des couteaux et sont tarés. Les gens n’ont pas envie de mourir.” Voilà bien le prétexte foireux qui nous est servi régulièrement par les gens raisonnables pour masquer leur lâcheté. Un tel raisonnement explique bien des choses. “Ils” ne sont forts que de notre faiblesse.

  6. ROSSEL dit :

    @ Belle et Rebelle
    Personne n’est parfait mais j’apprécie votre délicate attention. Il faut pleurer pour être belle.

    • Alice dit :

      Oui et ici il n’y a pas écrit beau et rebeau: sans doute la raison de votre présence. Na!

      • ROSSEL dit :

        “Les filles avec les filles et les garçons avec les garçons.” : principe philosophique assidument pratiqué dans les bacs à sable et les cours de récréation d’écoles maternelles ,ardemment préconisé par les adeptes du Coran ainsi que par Mlle Alice.
        Na !

  7. Mathilde dit :

    @ Louis

    Étant une fille, je suis très sensible à la culture et à l’intelligence d’un gars, mais ne sortirait jamais avec un mec pas viril, avec qui je sais que si on se fait agresser, c’est moi qui devrait nous défendre…

  8. toads dit :

    @ Belle et Rebelle

    J’aime bien lire parfois le site , mais là tu es juste totalement ridicule dans tes interventions lolilol hihihi ,et dans la censure de post non insultant mais en désaccord . C’est complêtement contre productif .

    Tu as l’attitude de la petite blanche prétentieuse et gamine que tu prétendais pourfendre dans ton site .

    C’est , définitivement , cocasse .

    • @toads > charmeocc***@***.fr

      “être juste complétement ridicule”, tiens ça c’est pas du tout une expression novlangue…
      Bon je te bannis de commenter mon site pour le mois à venir, je te trouve trop pas lolilo hihihihi mdr xptdr, t’es “juste” trop sinistre.

  9. toads dit :

    Ou alors c’est de la provoc , mais je m’en sors mieux sur FDS à ce niveau . Je te donnerai des cours si tu veux .

    • Ah oui super bonne idée, je vais super mal parler aux gens qui se donnent la peine de me lire tous les jours, je vais être pédante et désagréable à souhait. Ah et je vais essayer d’être un peu prétentieuse et taiseuse comme toi, ça devrait plaire un max !

  10. André dit :

    Je suis d’accord avec l’article quant à la dévirlisation des Blancs, mais comme l’a dit Zemmour, les Blancs ne sont pas autorisés à être virils. C’est facile, pour les femmes, de s’attaquer ainsi au “mâle blanc dévirilisé”. Allez dire en public, par exemple, que vous êtes contre l’immigration, ou que vous voulez d’une France conservant son identité originelle. C’est même parfois suffisant pour tomber sous le coup de la loi pénale.

    Et vous êtes bien marrantes concernant la “défense des femelles”, mais on trouve toujours plus fort que soi. Je ne peux pas rivaliser, avec mes 70 kgs, contre un analphabète stéroïdé qui fait 6 repas par jour, et qui passe ses mercredi et ses samedi soir au club de boxe. Qui m’en fera grief ?

    J’aimerais savoir ce que les filles appellent “un homme viril” ? Un gros con de 90 kgs ? Ou simplement un homme courageux ? Je vous signale que les guerriers francs n’étaient pas plus lourds que moi, et qui dira qu’ils n’étaient pas virils ?

  11. ROSSEL dit :

    @André
    D’après moi, être viril ce n’est simplement être courageux. Les femmes sont au moins aussi courageuses que les hommes. La virilité c’est l’acceptation de la nécessité de se confronter physiquement en cas de besoin ; quitte à courir le risque de se prendre une sérieuse dégelée. C’est la possibilité pour un homme de faire taire le raisonnable bourgeois qui sommeille en lui et qui lui conseille la prudence. Tout ça au nom de l’honneur ou simplement pour le beau geste.

  12. MonsieurDupont dit :

    Je suis assez d’accord avec l’article.

    De mon point de vue ce genre de problèmes vient du fait que le sexe est positionné sur un piédestal par le marketing. Ceci créée un certain “prestige” du corps féminin qui attire anormalement les mâles, ce qui finalement permet à toutes les femmes, mêmes les plus laides, de disposer d’un véritable harem. C’est l’offre et la demande. (push & pull pour les intimes)
    Du coup beaucoup adoptent un caractère hautain pour faire le tri dans tous ces soumis, ce qui fait que le couple n’est plus vécu comme un “travail d’équipe”, mais comme un rapport de force; du moins par les nouvelles générations.

    Ces nouvelles générations ne sont plus en phases avec les valeurs indiquées dans l’article. Aujourd’hui tout est dans la démonstration, le divertissement. Un kéké de boîte de nuit avec un T-shirt arborant un gros logo a bien plus de chance de trouver une partenaire qu’un jeune homme plus classieux et cultivé.
    Un jeune homme qui préfère investir dans sa personne : se cultiver, effectuer un développement personnel, préparer son avenir, faire des investissements, trouver un style vestimentaire élégant…. au mieux on lui pisse dessus, ça n’intéresse absolument personne.
    Le mâle d’aujourd’hui c’est celui qui apporte le plus de divertissement : tchatche, extravagance vestimentaire, exhibition des biens matériels etc.

    Je pense que vous avez compris dans quelle catégorie je me positionne et que je suis amer à l’heure actuellement, mais comme on dit : ” rira bien qui rira le dernier.”

  13. Solène dit :

    Histoire d’arrêter de partir dans des débats ineptes ou chacun se sent investi d’une mission philosophique l’autorisant à recréer des définition pour se donner l’air intelligent (Ceci s’adresse à certain commentateur), il est bon de rappeler ceci :

    Selon le Nouveau Petit Robert de la langue française 2007, la virilité est : l’« Ensemble des caractéristiques physiques et sexuelles de l’homme. »

    Donc un gringalet de 60 kilos, même s’il est doté d’un penis, n’est pas pour autant viril…

    • André dit :

      Le petit turc d’à peine plus de 50 kilos qui a soulevé 150 kilos en épaulé jeté était un “gringalet”, donc ?

      Dans l’histoire de l’humanité, beaucoup de primitifs n’étaient pas lourds, car le muscle dépense énormément d’énergie, et une masse musculaire trop importante est souvent inadaptée au mode de vie naturel. Les femmes comme vous nous imposent des standards contre-nature, justement. C’est ça que vous ne comprenez pas. Moi je pourrais vous dire aussi que vous êtes obligée d’avoir des gros seins pour être une vraie femme (retour à l’envoyeur !).

  14. AXL dit :

    Ha oui? Alors à combien de kilos commence la “virilité”?

    Le problème me semble plus global…La virilité décroit parallèlement à la féminité…

    Pourquoi devrais-je me “battre” pour une fille qui passe son temps à m’expliquer qu’elle est mon “égale”, qu’il n’y a pas de différence entre nous et que, par ailleurs, la “violence” c’est très mal et cela n’a jamais rien résolu?

    Si je dois faire le ménage, pourquoi ne devrait-elle pas se battre dans le métro?

    Pourquoi devrais je me battre pour une fille qui se fait traiter de “salope” alors que, grosso merdo, cela correspond à l’opinion que j’ai d’elle?

    Pourquoi devrais-je me battre pour le respect d’une fille qui n’en a plus pour elle-même depuis belle lurette?

    Je suis désolé mais on ne peut pas tout avoir.. l ‘ “indépendance” et la “sécurité”, la ‘parité’ et la galanterie, la “bitch attitude” et le “princess style”, la vulgarité et le respect… etc…,

    Au lieu de reprocher aux hommes de ne plus être capables de vous déféndre, peut-être devriez-vous vous demander pourquoi il n’ont plus ni la volonté ni le goût de le faire…

    Si, pour le coup, il fallait être un peu vulgaire: se faire démonter la gueule par trois racailles pour une fille qui a sucé 15 bites avant vous et en sucera quinze autres après, ce n’est pas totalement inimaginable qu’il n’y ait pas tant de candidats que cela… sans que clela ait grande chose à voir avec la “virilité”…

  15. MonsieurDupont dit :

    +1 pour AXL…

    Le Français moyen ( blanc, célibataire, salarié, bien élevé) est le nouveau pestiféré de la société.
    Pour peu qu’il vote FN et qu’il ait un peu d’ambition professionnel c’est la fin de tout pour lui !

    Les 3/4 des femmes sont maintenant des castratrices et ne s’en rendent même pas compte… Le peu de mec qui osent garder leur virilité sont considérés comme des salauds finis…

    Bref, si on veut avoir une vie sociale satisfaisante il faut faire des concessions sur ces convictions, ce qui est totalement inacceptable selon moi.

  16. Solène dit :

    C’est sur que pleurnicher sur le fait que la femme est castratrice, ça, c’est de la virilité, et… mon dieu mais quelle force dans l’exposition de ses idées, quelle éloquence scriptural. Vous avez raison, je retourne dans ma cuisine.

    Il ne vous est pas venu à l’idée que si vous n’aviez pas envie de vous battre, c’est simplement parce que vous êtes un lâche, et que la vision pervertie que vous avez de la femme (et que vous qualifiez de la même façon que ces “racailles” que vous refusez virilement de combattre), vient d’un problème sous jacent, comme le fait qu’avant de parler de virilité, il faudrait avoir les couilles d’assumer. Cessez donc vos inepties et faites un peu de sport. Il y’a un juste milieux entre l’abruti stéroïdé de 90 kg et le gringalet intelligent sans une once de virilité, vous, jusqu’à preuve du contraire, n’êtes qu’un homme moyen qui cumule un peu des tares des deux extrêmes, soit un abruti gringalet.

    Si la place qu’occupe la femme ne vous convient pas, ce n’est pas en vous victimisant qu’elle va retourner à la place qui est la sienne. vous attendez quoi ? Que tout vous tombe tout cuit dans le bec ?
    Si vous voulez récupérer vos couilles, cher ami, elles sont dans nos sacs à main, vous n’avez qu’à les prendre au lieu d’agir comme un gamin qui réclame sa tétine.

  17. Sarah Brunel dit :

    Entre les “abrutis gringalets” et les poissonnières qui parlent comme Bigard (je ne jette pas la pierre c’est un travers que j’ai aussi…), la guerre des sexes n’est pas prête de cesser! :)

    Ceci dit “Le Français moyen ( blanc, célibataire, salarié, bien élevé) nouveau pestiféré de la société qui vote FN et qui a un peu d’ambition professionnel “… c’est vrai que ça ne fait pas vraiment rêver et je ne pense pas que cela, pour le coup, dépende de l’époque….

  18. MonsieurDupont dit :

    Votre commentaire est simplement ***[modéré].
    Vous sous-entendez que je suis assez ***[modéré]pour attendre quelque chose de mon commentaire précédent ?

    Vous vous permettez de faire des suppositions sur ma situation qui sont totalement fausses.
    D’ailleurs, dénoncer un problème n’a rien à voir avec de la victimisation. Si on fonctionnait selon votre mode on aborderait pas les problèmes pour ne pas passer pour des victimes… En revanche sur ce point là on est d’accord : vous vous rapprochez des ***[modéré].

    Bref, je suis mieux placé que vous pour savoir que je fais largement assez de sport, que je combats la ***[modéré], et que je me bats pour agir selon mes convictions.

    Je n’aurais pas besoin d’ouvrir votre sac à main car mes attributs sont à leur place, ne vous en déplaise.

  19. ROSSEL dit :

    @ Solène
    Vous êtes toujours aussi agressive ou bien le net vous sert de défouloir comme beaucoup de frustré(e)s ?

    Les uns et les autres me paraissent pourtant avoir en partie raison. Quand on se conduit comme une ***[modéré],il faut s’attendre à être traitée comme telle. Inversement ,lorsque l’on n’est qu’une ***[modéré],il ne faut pas espérer s’attirer les bonnes grâces d’une femelle normalement constituée. Qui a commencé ? La femme qui se déféminise ou l’homme qui se dévirilise ?
    D’après moi le standard de vie atteint par notre civilisation (confort matériel ,abondance alimentaire ,idéal sécuritaire…) fait que les individus perdent de vue l’exercice de leurs fonctions naturelles. Dans les sociétés moins “évoluées” le rôle de chacun coule de source.

    • Solène dit :

      @ Rossel
      Je réponds à l’agressivité par l’agressivité. Les quelques commentateurs précédent se seraient abstenus d’user de stéréotypes navrant pour justifier leur déficience en testostérone – qu’ils ne compensent malheureusement pas par un esprit brillant – pour expliquer que parce que la femme est une pute, alors ils se doivent d’être des mollusques, je trouve ça juste énorme, et vaguement irritant.
      d’après moi, nous n’avons pas attendre en retour quoi que ce soit pour être femme, mère, respectable et aimante, nous devons l’être, c’est notre nature même, et de votre côté, vous n’avez pas à attendre quoi que ce soit en retour d’un élan de bravoure, d’une démonstration de virilité, vous devez l’être, c’est votre rôle, sans concession ni compromis; sinon, nous sommes moins que des femmes, et vous n’êtes pas des hommes.

      Concernant la frustration, ç’aurait pu être un bon point si vous ne me répondiez pas à 22h27, heure où généralement, on a autre chose à faire quand on possède une vie riche et épanouie (Rassurez vous, je plaisante et vous taquine un peu, un peu de second degré n’a jamais fait de mal)

      “D’après moi le standard de vie atteint par notre civilisation (confort matériel ,abondance alimentaire ,idéal sécuritaire…) fait que les individus perdent de vue l’exercice de leurs fonctions naturelles. Dans les sociétés moins “évoluées” le rôle de chacun coule de source”
      la dessus, nous sommes on ne peut plus d’accord.

      Ce que je reproche aux interventions précédentes, c’est de vouloir absolument chercher un responsable à la “dévirilisation” de l’homme par un discours de victime, qui ne colle pas, selon moi, à l’idée première que je me fais de la virilité.
      Bien entendu on peut évoquer les problèmes de société, mais un homme, un vrai, avant tout, ne pleurniche pas, n’a pas peur de se faire traiter de salaud rétrograde, il se tient fier et debout fasse à l’adversité, et la femme est là pour l’épauler dans ce sens; nous sommes complémentaire, ne l’oubliez pas. Si vous vous comportez en homme, vous trouverez toujours une femme qui n’attend que ça de votre part.
      Je ne pense pas que l’évolution étrange de nos modes de vie aient, en si peu de temps, modifié des comportements millénaire qu’on jurerait inscrits dans notre patrimoine génétique.
      Les mâles auraient-ils perdu foi en leur propre force ?

  20. MonsieurDupont dit :

    Totalement risible.

    Vous vous réservez le droit d’utiliser certains mots en les censurant quand nous les utilisons.
    Votre discours est truffé de contre-sens…

    Je pense que ROSSEL a raison quand il dit que vous utilisez ce support comme un défouloir.
    Ce sera tout pour moi, soit on joue avec les mêmes règles, soit on ne joue pas.

  21. MonsieurDupont dit :

    Je viens de voir que vous adulez colonel reyel. Ça en dit long sur la faiblesse et la simplicité de votre esprit.

    J’ai parcouru tout vos billets mais je n’ai trouvé que des messages agressifs de votre part, méprisants pour la plupart, rien de constructif.

    Si j’avais su je n’aurais pas perdu mon temps avec la féministe mal-baisée que vous êtes.

    • oui j’adule Colonel Reyel, j’adule aussi le 113 et Snoop Doggy Dog. Je suis très fan de Lorie, de Patrick Fiori. Je mange des hambougueurs chez mcDo pendant que mon mari regarde le big dil (c’est pour ça que je suis mal baisée d’ailleurs). En plus je suis frustrée parce que je lis Madame Figaro et que je peux pas m’acheter la crème d’algues Lancôme à 950€ (oui, je suis frustrée parce que je ne gagne qu’une fois et demi le smic et que je rembourse déjà l’écran plat). J’achète mes fringues à C&A et me maquille chez Yves Rocher.
      Je laisse mes enfants regarder “Enquête exclusive” à 22h30 et parfois “Les anges de la télé réalité. On va en vacances à la grande motte parce qu’on est des beaufs aussi. Nos meilleurs amis ont pour passion le barbecue. Je considère que Clementine Autin est l’horizon indépassable de la pensée féministe, que Elizabeth Badinter devrait être canonisée et je ne mérite pas qu’un esprit supérieur lise mon modeste webzine d’une grande faiblesse et simplicité d’esprit. Mon magazine n’est destiné qu’aux “féministe mal-baisée que [nous sommes].”
      Je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses.

  22. AXL dit :

    Ha ha ha.. “féministe mal-baisée”.. quelle originalité dans l’invective… back to the sixties! :)

    En plus je suis sûr que vous mettez des pantalons! :)

    C’est sûr que MonsieurDupont ca sent à 15 mètres le super Rocco Siffredi des bois, le serial baiseur, l’homme qui déclenche la jouissance multiple à tous les coups…

    Ha vraiment, au moins ici on se marre…

  23. Lil' dit :

    “si les jeunes blanches préfèrent souvent les bras des noirs ou des arabes à ceux de leurs frères de race ,ce n’est pas par trahison ou désir malsain mais parce que les leucodermes n’assument plus leur fonction.”

    Euh, vous fantasmez…. il ne me semble pas qu’il y ai un soulèvement massif de jeunes blondes qui se jettent comme une seule sur les mâles qui produisent le plus de mélanine.
    Les unions mixtent sont encore très minoritaires, on peu le constater empiriquement.

Un truc à dire ?