Les mystères de la vie

les mysteres de la vie belle et rebelle

Parfois, dans le métro, lorsque je viens pour la cinquième fois de perdre le fil des mésaventures des « possédés » en confondant Ivan Vsevolodovitch Boroguine et Piotr Ivanovitch Ouganine, je lève les yeux vers le plafond de la rame et me plonge quelques instants dans l’abîme des questionnements et mystères qui hantent mon existence.

Ils sont innombrables et je vais vous en faire partager quelques uns (Ok, vous avez le droit de vous en contrefoutre mais n’en dégoûtez pas les autres !).

Et où qu’elle est ma saucière ?

Par exemple : où est donc passée la saucière à 100 euros que j’ai offert à A. et V. pour leur mariage ? Depuis leur noce, je n’ai jamais mangé chez eux autre chose que des plats surgelés servis dans des assiettes en plastique. Pour des gens qui avaient une liste de mariage comportant 300 pièces de vaisselle et 150 accessoires de cuisine, c’est étonnant tout de même, ne trouvez-vous pas ?

Par ailleurs, j’aimerai aussi savoir pourquoi les chalands qui font la queue à un distributeur automatique de billets attendent toujours le moment d’être planté devant l’appareil pour commencer à fouiller leurs poches ou leur sac à mains à la recherche de la précieuse carte dont ils pouvaient pourtant imaginer 10 minutes auparavant, lorsqu’ils soufflaient d’impatience et piétinaient d’exaspération, qu’ils auraient l’usage.

Sarah a récemment changé son statut…Voir

Ensuite, je voudrais bien comprendre pourquoi une personne sur deux vivant en couple n’indique pas ce « détail » sur son profil facebook ou son statut myspace. Par pudeur peut-être…

J’aimerai aussi beaucoup qu’on m’explique pourquoi c’est fun et sympa pour une fille d’avoir un « sex-toy » (un godemichet en langage non marketing) alors que c’est pathétique et glauque  pour un garçon de posséder une poupée gonflable. L’usage me paraît pourtant assez similaire, d’où l’épaisseur de mystère…

Sur la lancée, je serais également heureuse que l’on m’éclaire sur les raisons qui poussent encore tant de filles à s’infliger la lecture d’une presse « spécialisée » qui les humilie, les caricature et les cantonne aux pires clichés dont elle prétendent pourtant vouloir s’affranchir et qu’elles taxeraient « d’odieux machisme » s’ils sortaient de la bouche d’un homme.

Dans le même registre, je serais ravie de comprendre comment reprocher à son homme de mater frénétiquement du porno tout en se rasant intégralement le calisson afin de ressembler à une de ses actrices et en tentant de mimer leur comportement dans l’intimité (Je ne veux pas dire, les filles, mais au petit jeu de l’imitation, à moins d’être sérieusement broken,  on sera toujours « perdantes »).

Passant du coq à l’âne, je serais également grès à quiconque m’expliquera comment notre époque si rationnelle, si « scientifique », ricanant avec morgue et dédain des « fumisteries religieuses », peut tant se passionner pour des escroqueries aussi grotesques que l’astrologie ou le « coup de foudre » sentimental.

Oh! tu t’es coupé les cheveux ?

Enfin, j’apprécierais vivement qu’on me dise pourquoi il n’y a jamais ma taille dans les jolies choses en soldes et pourquoi on me dit immanquablement « T’as l’air bizarre aujourd’hui » lorsque je sors de chez le coiffeur…

La liste serait encore longue mais, ayant déjà perdu les ¾ du lectorat, je m’en tiendrais là… pour aujourd’hui !

Sarah Brunel

5 commentaires pour "Les mystères de la vie"

  1. Alice dit :

    Tout à fait d’accord avec la question de la carte bleue. Pour aller plus loin ce sont encore celles qui ne pensent pas à sortir cette carte à temps qui nous casse les pieds à chercher dans les profondeurs de leur sac à main LA carte de fidélité du Magasin qui leur assurent d’être de bonnes Consommatrices! Toutefois si les courses sont en général l’activité de Bobonne, pas mal de messieurs sont aussi peu prévoyant à ce niveau là…

  2. Boadicée dit :

    Chère amie,

    Etre rebelle, est avant tout être rebelle dans ses idées, dans ses actions, et avoir une opinion de la vie bien plus haute et plus préoccupante que tout ça.
    Quand nous nous considérons comme rebelle, rebelle à la société, ou rebelle face aux stéréotypes, il faut être d’autant plus carrées dans tout ces choix et actions, pour le service d’une cause et de son honneur et montrer ainsi l’exemple. Sinon ce n’est que des caprices.

    “Sois de c’est être purs et durs qui vivent leur vie haut et fort.”

    Cordialement

  3. Charles dit :

    Tres bon! non en fait excellent!

  4. Père fouettard dit :

    Je SAURAIS grès :-)

  5. Sarah Brunel dit :

    Oups, tout à fait! Merci père fouettard pour la correction de cette très vilaine faute!

Un truc à dire ?