Femina Festivus: la malédiction des enterrements de vie de jeunes filles

Femina Festivus: la malédiction des enterrements de vie de jeunes filles

Qui est la chanceuse qui n’a jamais eu à fêter la fin du célibat d’une amie ? L’époque des mariages approchant à grands pas, Katouch’ se penche sur ce phénomène terrifiant.

Hier soir, en ouvrant ma boite mail, je tombe avec angoisse sur « E.V.J.F » en objet. Généralement, ce genre de messages peut pourrir votre boîte deux ou trois fois par an et annonce un grand moment de solitude et d’instants assez ridicules. Cette abréviation au nom de code un peu barbare (à la limite de l’examen médical) ne vous dit toujours rien ? C’est qu’une personne bienveillante vous en a préservé. En bref, il s’agit de célébrer passage de la vie de femme célibataire à celui de femme mariée. Un programme qui s’annonce toujours assez gnangnan et où toutes les idées bien niaises sont de rigueur !

“Demandez le programme !”

En gros, ce type de message, signé de la main du témoin, commence toujours un peu comme ça :

«  Hello les bombes ! Comme vous le savez toutes, Béné, va se passer la corde au cou dans quelques mois alors pour fêter ça dignement (très paradoxal…), j’organise son EVJF. Je vous propose le 7 ou le 14 mai alors donnez-moi vos dispos pour que je puisse booker le strip-teaser (et oui, dans 80% des cas, la malheureuse va devoir subir l’effeuillage d’un pseudo pompier en string léopard et armé de chantilly !). Filez-moi également toutes vos idées pour les gages de la future mariée. Moi, je pensais à lui faire remplir un certificat de virginité au commissariat ou lui faire vendre des kekettes en pâte à sel dans la rue, LOL. Passage obligé à la pharmacie pour lui faire acheter des capotes XXL sans oublier de lui faire faire la manche car on sait toutes qu’elle chante comme une casserole, MDR ! Bon, je compte sur vous les girls ! PS : j’ai oublié de vous dire que j’ai trouvé son déguisement : un tablier avec des faux nichons en plastique, une perruque blonde, une queue de lapine, bref un look 100% chaudasse … Vous m’en direz des nouvelles !!! »

Devant cette affligeante déferlante de conneries et de nanas totalement hystériques, la future mariée est souvent un peu désemparée alors je lance un appel à toutes celles qui sont sur le point d’organiser ce genre d’évènement : s’il vous plait, par pitié, pensez à peu à la principale intéressée. Un mot d’ordre : évitez la surenchère du ridicule (qui a dit qu’il ne tuait pas ?) et ne tombez pas dans le vulgaire à part bien sûr si la célibataire en chef est une véritable garce (et encore…). Si c’est une jeune vierge effarouchée, oubliez donc le slip sur la tête ou de lui faire emballer de jeunes inconnus dans la rue sous prétexte de la décoincer.

Allez, bonne mise en bière !

Katouch’

5 commentaires pour "Femina Festivus: la malédiction des enterrements de vie de jeunes filles"

  1. Fred dit :

    J’ai toujours été affligé en voyant de tels “EVJF” dans les rues le samedi …
    Et je suis heureux de n’avoir jamais été convié à ce type de beauferie monumentale.
    Ce type de manifestation me rappelle pourquoi je deviens chaque jour un peu plus misanthrope.
    Ces filles trouvent-elles cela drôle ?
    Ah, j’oubliais … l’humour est une qualité peu répandue chez ces personnes.

  2. Kaiser dit :

    Katouch’ je comprends bien que ça ne t’amuses pas d’y passer, mais désolé, tu n’attendriras personne : pas d’exception pour toi ! Bien tenté.

  3. Katouch' dit :

    Pas de plumes dans les fesses ni de chippendale de seconde zone pour moi …heureusement, j’ai été épargnée par toutes ces betises. Mais, je compatis pour celles qui devront subir cette “tradition” affligeante !

  4. Mathilde dit :

    Je pense que l’enterrement de vie de jeune fille est le passage pour la femme de la vie seule à celle en couple. L’idée est qu’elle laisse derrière elle l’enfance. Dans ce cas là chacune de ses amies lui offre un objet amical et significatif: des chaussons, un nounours, une bonbonnière.
    Le problème aujourd’hui dans ce genre d’action c’est cette notion de se “passer la corde au cou” qui image assez bien l’idée du mariage dans notre société: on n’aura plus la possibilité de pouvoir niquer à tout va, et la multitude de gens qu’on aurai pu connaître (connaître: façon de parler)… Qu’est ce que c’est dur!

    A cela s’ajoute également le fait que la soirée doit être considérer comme un défouloir pour la jeune fille en question. Mais bon: me déguiser en prostitué et faire le tapin n’est pas vraiment ma une façon pour moi de me défouler… Une après midi sportive, un bon restaurant, un pique nique à la plage avec des jeux de filles, une soirée potin souvenir juste pour moi…. Quelque chose de personnel et d’intime ce qui n’est plus le cas aujourd’hui où il est devenu nécessaire de s’afficher, de mettre la honte: d’humilier en bref!

    Pour en finir comme le proverbe le dit si bien: si on ne choisit pas la famille, on choisit ses amies. Et les miennes ne me feraient jamais quelque chose de si horrible!

  5. kokoro dit :

    On retrouve les mêmes jeux débiles dans les mariages, bien souvent…

Un truc à dire ?