« T’as vu le cul qu’elle se tape? »…

Best friend belle et rebelle

…ou la solitude de l’oiseau tombé du nid  (Ne cherchez pas le sens de ce titre)

Je me demande parfois, quand je me retrouve à une terrasse de café entourée de garçons commentant leur dernière bagarre (forcément épique et grandiose même lorsqu’il s’agit d’une demi claque donnée à un autre ivrogne à trois heures du matin…) et que je les sens prêts à me taper dans le dos comme si j’étais un vieux camarade de régiment, pourquoi je n’ai pas d’avantage de copines, voire, pourquoi pas, des amies.

–« Parce que t’es une garce! » répond en coeur une partie du lectorat à qui il n’a pas fallu plus de trois articles sur ce webzine pour me vouer une haine féroce et inextinguible.

Certes, mais, tout de même, c’est un peu court et (partiellement) injuste. Donc réfléchissons un peu. D’autant qu’il me semble que la pénurie de bonnes amies ne touche pas  forcément  que ma petite personne.

C’est étrange.. car, pour ma part, je suis une personne ouverte et je ne leur demande pas grand chose, au fond, à mes futures super copines:

-1) Quelles soient moins jolies que moi. (Ha ben oui, c’est le minimum. Vous imaginez sinon? Sortir avec une fille plus jolie que vous, qui vous éclipse, autour de laquelle vos amis commencent à tourner comme des renards? Plutôt crever.)

-2) Quelles soient malheureuses en amour. (Les gens qui vous étalent leur bonheur conjugal à longueur de journées, c’est insupportable… Heureusement, par les temps qui courent, c’est, il est vrai, assez rare…)

-3) Qu’elles lisent autre chose que Biba magazine et soient capables de ne pas uniquement parler de « mecs » quand on se retrouve « entre nous » (Là, j’avoue, c’est peut-être un peu ambitieux…)

-4) Qu’elle me prêtent leurs fringues coolos sans ajouter « ca risque d’être un peu juste à la taille » (Non mais, on leur a demandé leur avis à ces anorexiques?)

-5) Qu’elles évitent de m’exalter les mérites de la diversité culturelle et la magie du métissage universel quand elles aiment se faire trombiner par des Blacks ou les louanges de la « différence » et de la « sagesse de l’islam » lorsqu’elles sortent avec une racaille qui les traite comme une serpillière. (Ca c’est mon côté: « Faites ce que vous voulez de votre cul mais ne me faites pas chier avec vos auto-justifications intellectuello-théorico-grandiloquentes »…)

-6) Qu’elles ne soient pas au régime « salade verte/eau minérale » pour me gâcher tous les repas. (« C’est possible d’avoir un supplément chantilly avec l’île flottante? »)

-7) Qu’elles s’interdisent de mettre des photos de moi disgracieuses, ridicules ou équivoques sur leur putain de merde de page Facebook ( « Dis moi Sarah, t’avais relu ton article sur l’alcool avant de sortir hier?»)

-8) Qu’elle évitent d’essayer de se taper mon copain derrière mon dos (ou devant d’ailleurs…).

Ouais…  En fait, n’avoir que des amis poilus, finalement, c’est peut-être pas plus mal…

Sarah Brunel

7 commentaires pour "« T’as vu le cul qu’elle se tape? »…"

  1. Agnès dit :

    Ah zut j’aurais presque pu être l’amie de Sarah Brunel, il me manque pas grand chose, je suis trop déçue !!! ;-)

  2. Aude dit :

    Je ne l’aurais pas mieux dit. J’ai vraiment l’impression que l’amitié féminine est quelque chose de plus en plus rare et de plus en plus difficile à faire naitre et à cultiver, résultat, il devient plus simple et presque plus naturel de fréquenter des “amis poilus”. Mais dans mon cas, je ne pense pas être une garce, le problème serait plutot que les autres malheureusement le sont!

  3. ULYSSE dit :

    Très drole ….

  4. Amélie dit :

    Je remplis toutes les conditions à part la deuxième, voulez-vous être mon amie? (un grand merci pour le 6)

  5. Cliff Barnes dit :

    Sarah… J’ai depuis peu renonce à fréquenter les femmes sur Paris tant elles sont devenues antipathiques mais j’avoue, votre esprit fait honneur au genre féminin. Disons… j’aime beaucoup ce que vous faites. Cliff Barnes

  6. Luc hebrard dit :

    EH OUI TOUJOURS UN TRUC A DIRE .
    Ne vous faites pas d’illusions ‘chez les mecs c’est pas mieux ‘si ça peut vous consoler nous sommes dans l’ère de la superficialité QUE DE LA CHANTILLY DANS LE CERVEAU.

  7. Ménéhould dit :

    Et bien moi je me méfie comme de la peste des filles “qui ne s’entendent pas avec les filles”. Par expérience, c’est toujours de la jalousie… votre point numéro 1 est à mon avis le point principal, pour ne pas dire unique… De la pure expérience!!!
    Dans les sociétés traditionnelles, les femmes étaient entre elles, les mecs entre eux…
    Chez moi, on se place naturellement comme ça à table…
    Pourtant, moi j’adore la compagnie des garçons: ils ont souvent plus d’humour et ne parlent pas de leurs enfants à tout bout de champ!!!… Mais il arrive toujours un moment, où leur comique de répétition nous navre, leurs contre-pétries nous laissent perplexes et où on se régale à trouver une copine… pour leur casser du sucre sur le dos sur ces défauts qui nous exaspère!!!!

Un truc à dire ?